Aller au contenu principal

Antoine Berguer : la van attitude

De retour en France après trois années à barouder en Océanie et en Asie, Antoine Berguer a créé Freed’home’camper, société qui loue des vans aménagés.

La destination qui fait le plus rêver la clientèle de Fred’home’camper est la Corse.

Otago, Canterbury, waikato, southland, les vans proposés par Freed’home’camper, spécialiste de la location de véhicules aménagés, portent des noms d’influence néo-zélandaise, ce pays très sauvage étant le coup de cœur d’Antoine Berguer, créateur de cette société, alors qu’il voyageait en Océanie et Asie.

Son BTSA service en espace rural en poche, l’envie de voyager l’a pris. S’il n’a pas réussi à partir aux Etats-Unis durant ses études, comme il le souhaitait, il s’est rattrapé les années suivantes.

En effet, de 2011 à 2014, Antoine et sa compagne ont baroudé dans ces contrées lointaines à l’issue de leurs études.

« Avant d’effectuer un road-trip en Australie, j’ai aménagé moi-même un van en quinze jours sous un hangar. Me voyant faire, Graham, mon patron, m’a soumis l’idée de me lancer dans la location de vans, cette offre étant rare dans l’Hexagone », explique le jeune entrepreneur de 29 ans, qui a ouvert sa société depuis plus d’un an.

L’idée de l’Australien soumise la veille de leur départ pour leur road-trip a fait son chemin. De plus, durant ses six mois de liberté totale qui font rêver, le couple a ressenti un certain attrait pour leur expérience sur les réseaux sociaux.

À son retour en France, Antoine Berguer retourne sur les bancs de l’université de Sénart. Il s’oriente vers un diplôme de créateur d’entreprise.

Puis il enchaîne les démarches administratives notamment auprès des banques. « Acquérir une flotte de véhicules - huit véhicules actuellement dont un minibus - revient à l’achat d’une très belle maison », note plein de dynamisme Antoine Berguer, fier de présenter sa nouvelle gamme de vans bleu été.

Sa clientèle : des catégories socio-professionnelles supérieures randonneurs qui aiment la nature et les activités en extérieur.

Cette activité lui permet de partager son expérience avec ses clients. « Ils ont le même ADN que nous. J’essaie de créer une atmosphère de vacances et non de business. On discute de notre expérience de baroudeur qui peut faire la différence avec nos seize concurrents sur le marché français ».

Seine-et-Marnais d’origine, il s’est implanté à Jossigny, aux portes de Disneyland et bénéficie ainsi des nombreuses infastructures à proximité, qui facilitent le départ vers de nouvelles contrées.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Publicité