Aller au contenu principal

Apiculture : une vingtaine de balances connectées déployées en Île-de-France

Zoom sur le projet apicole de la FDSEA Île-de-France initié depuis plusieurs mois qui aboutit aujourd’hui au déploiement d’un réseau de balances connectées.

La FDSEA Île-de-France a initié un projet apicole depuis déjà plusieurs mois qui vise à valoriser les pratiques agricoles à travers l’apiculture. Simultanément, grâce à ce projet, agriculteurs et apiculteurs donnent la preuve qu’ils peuvent développer ensemble leurs productions respectives tout en respectant leur environnement.

Les objectifs connexes sont : de permettre aux exploitants de communiquer positivement en proximité de leur métier et de répondre aux attentes fortes de la société vis-à-vis des pratiques agricoles, dans une recherche permanente du « mieux vivre ensemble » ; d’évaluer et développer des services éco-systémiques positifs pour la biodiversité, réalisés par les pollinisateurs ; de s’appuyer sur l’innovation en collectant les données issues de balances connectées afin de faire la preuve que les pratiques agricoles sont éco-responsables et socialement respectables.

S’insérant dans un plan d’accompagnement global, la FDSEA est ravie d’annoncer sur l’ensemble de sa territorialité (Val-d’Oise, Yvelines, Essonne) la constitution d’un réseau de balances connectées. Piloté par la chambre d’Agriculture de région Île-de-France dans le cadre du programme régional Innovation financé par la Région, ce réseau vise à favoriser l’installation et la gestion apicole en Île-de-France.

Techniquement, la balance connectée donne accès à l’apiculteur au suivi en temps réel de la variation du poids d’une ruche via son smartphone.

Cette donnée est corrélée aux entrées et sorties des abeilles de la ruche pendant la journée (la perte de poids correspond à environ 1 kg quand les abeilles sortent), à l’état sanitaire de la ruche (détection de maladies telles que le varroa, l’essaimage ou le manque de nourriture…), ainsi qu’à son nourrissement (rentrées de nectar, sirop).

Cela permet aux apiculteurs-agriculteurs d’adapter leurs pratiques agricoles, en intégrant les données sur les entrées - sorties des populations d’abeilles, avec les périodes de traitements phytosanitaires et d’avoir un suivi technique optimisé de leur rucher.

Une plate-forme en ligne permet le suivi en temps réel de toutes les balances, ce qui donne une information sur les tendances à l’échelle régionale pour le suivi du rucher Île-de-France.

Plus spécifiquement, la chambre d’Agriculture et la FDSEA Île-de-France ont développé un programme de vingt balances connectées développées par la start-up Optibee et mises à disposition d’agriculteurs-apiculteurs. Porté par la Chambre, ce programme entre dans le cadre de la stratégie d’évaluation des innovations, notamment en apiculture.

L’évaluation lancée concerne le test de différentes balances connectées afin d’évaluer leur efficience, leur utilisation et leurs modalités contractuelles et sera suivie par Mathilde Beauchesne, chargée innovation, recherche et développement de la Chambre. En accompagnement, les référents apicoles de la FDSEA Île-de-France se tiennent à la disposition de chacun des adhérents.

FDSEA - CARIDF

Photo : © Art Sensible

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Publicité