Aller au contenu principal

« Apprendre les bases pour se dépanner en électricité »

Une formation pour apprendre à se dépanner en électricité sur ses bâtiments agricoles est organisée par la FNSEA 41 les 10 et 13 janvier prochain à Blois (première journée) et sur site (seconde journée). Heïdi Brodier, avicultrice, revient sur la session qu'elle a suivie en mars dernier.

© FNSEA 41

Heïdi Brodier, 41 ans, est éleveuse de volailles de chair et dispose de deux bâtiments avicoles. Elle est installée depuis douze ans dans la commune de Berfay, dans la Sarthe.

Elle a participé à la première session de formation sur le thème « Exploiter et maintenir un équipement électrique agricole » les 21 et 25 mars 2022 à Blois puis à Danzé lors d'une demi-journée dans un bâtiment avicole. Elle répond à nos questions.

Quels étaient vos besoins avant de vous inscrire à la formation ?

Heïdi Brodier : Je souhaitais approfondir mes connaissances en électricité et apprendre à me dépanner, pour faire face aux besoins quotidiens sur mon exploitation.

Est-ce que la formation a répondu à vos attentes ?

Beaucoup d’éléments théoriques sur l’électricité ont été abordés. La théorie c’est bien, mais la pratique c’est mieux : nous avons pu, sur une demi-journée, manipuler une armoire sur site. Toutefois, je comprends que nous avions besoin d’acquérir tous des bases sur l’électricité et d’assurer nos acquis sur la sécurité, qui est très importante dans toute manipulation électrique. J’attends avec impatience de pouvoir participer au deuxième module qui sera plus pragmatique.

Quelle notion apprise lors de la formation appliquez-vous dans votre quotidien ?

Avant, je me prenais un « coup de jus » à chaque fois que je manipulais les vis d’alimentation de mes volailles. Maintenant, je fais attention à couper l’alimentation électrique avant de manipuler les vis. C’est beaucoup mieux !

+ d'infos :

Pour s'inscrire à la prochaine formation pour apprendre à se dépanner en électricité des 10 et 13 janvier 2023, contacter la FNSEA 41 au 02.54.78.51.20.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité