Aller au contenu principal

OGM
Arrachage de plants de maïs OGM en Haute-Garonne

Une centaine d'opposants à la culture de maïs OGM, militants de Greenpeace et faucheurs volontaires emmenés par le député européen José Bové, ont arraché le 2 mai des plants de maïs transgénique dans un champ en Haute-Garonne, a constaté l'AFP. Selon les militants, la parcelle aurait été plantée quelques jours avant la parution au journal officiel le 15 mars d'un nouvel arrêté d'interdiction de la culture de MON 810 par le ministère de l'Agriculture. Le Conseil d'État, saisi en référé par l'Union française des semenciers et l'Association générale des producteurs de maïs (AGPM) qui contestent cet arrêté, doit statuer en référé le 5 mai ou en début de semaine. L’AGPM et la Fédération Nationale de la Production des Semences de Maïs et de Sorgho (FNPSMS) ont réagi par le biais d’un communiqué le même jour. Ils qualifient les opposants à la culture de maïs OGM de « délinquants-faucheurs ». « De tels actes, qui relèvent non pas de la « vigilance citoyenne » mais de la voyoucratie en bande organisée, sont la conséquence d'une gestion politique déplorable de ce dossier conjuguée à un silence laxiste des pouvoirs publics et à l'absence de réelles condamnations pénales et financières », commentent les deux organisations. De son côté, le ministère de l'agriculture a diffusé un communiqué le même jour, ne se prononçant pas sur l'action des arracheurs mais indiquant que, "s’il s’avère que ces semis (NDLR : ceux qui ont été fauchés et d'autres d'un autre exploitant) sont bien OGM, la réglementation prévoit leur destruction afin d’éviter tout risque de dissémination".

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Chartrexpo, à Chartres, sert de cadre à la tenue du 74e congrès de la Section nationale des propriétaires ruraux.
Deux journées bien remplies pour les propriétaires ruraux
Le 74 e congrès de la Section nationale des propriétaires ruraux se déroule à Chartres les 1 er et 2 juillet. Une centaine de…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Aubepierre-Ozouer-le-Repos, mardi 22 juin. La rencontre avec le député Sempastous a permis des échanges directs sur le projet de loi d'urgence de régulation de l’accès au foncier à travers des sociétés.
Le député Jean-Bernard Sempastous sur le terrain francilien
Jean-Bernard Sempastous, député à l’origine d’une proposition de loi d’urgence sur la régulation du foncier, a échangé avec la…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
André Cellier montre la partie de liège à retirer sur le fruit, ce qui n'empêche en rien sa consommation.
Valoriser au mieux les fruits abîmés par le gel
Les arbres fruitiers ont eux aussi été touchés par les épisodes de gel. Les arboriculteurs tentent de limiter les dégâts en…
Publicité