Aller au contenu principal

La Ferté-sous-Jouarre
Assemblée cantonale en visio : une première départementale

Dans le cadre des mesures de lutte contre la Covid-19, le président du canton FDSEA 77 de La Ferté-sous-Jouarre, Mathieu Hervé, a invité ses adhérents à une assemblée cantonale dématérialisée. Jeudi 27 janvier, c’est derrière leur écran que les adhérents ont échangé avec la secrétaire générale de la FDSEA 77, Laurence Fournier.

Après avoir retracé les conditions culturales de l’année 2020, Mathieu Hervé s’est inquiété de la capacité de résilience des exploitations.

« Depuis 2016, les années se suivent et se ressemblent. Nous avons du mal à voir des perspectives même si l’embellie des prix du mois de décembre permet quelque peu de positiver », a déclaré le président cantonal.

Visioconférence oblige, les interventions de Laurence ­Fournier se sont construites autour de discussions ouvertes sur la réforme de la Pac, le schéma des structures, la convention collective et bien sûr le dossier betterave.

« Ce dossier résume à lui seul notre capacité à faire bouger les lignes. Certes, tout n’est pas parfait mais sans nos actions concertées avec la CGB, la FNSEA et les JA, sans la multiplication des rencontres avec le ministre de l’Agriculture, nos parlementaires, le préfet, nous n’aurions pas obtenu la possibilité d’utiliser à nouveau les néonicotinoïdes sur les betteraves et la mise en place d’un fonds d’indemnisation. Pour autant, je n’oublie pas les autres productions. Nous devons à tout prix maintenir nos moyens de production », a déclaré Laurence Fournier.

« Sur la réforme de la Pac, nous portons une vision commune à la FNSEA. Ce n’est pas facile mais nous avons souhaité des arbitrages équilibrés que nous allons porter au ministère de l’Agriculture », a martelé la secrétaire générale en rappelant que tous les secteurs de productions des départements franciliens avaient déjà été profondément impactés par les réformes successives.

En conclusion de cette première assemblée à distance, Hervé Mathieu a lancé une invitation aux adhérents pour un barbecue lorsque les conditions sanitaires le permettront : « Nous avons aussi besoin de nous retrouver physiquement »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
À Cergy (Val-d'Oise), lundi 28 novembre. De gauche à droite, Vincent Hornet, Audrey Chantepie et Florian Léchaudé décrivent leur quotidien difficile.
Les producteurs de la plaine maraîchère de Cergy en plein désarroi
Le long de l'Oise, la plaine maraîchère de Cergy (Val-d'Oise) compte huit producteurs qui exploitent environ 80 hectares. Depuis…
Afin d'offrir un abri à la faune sauvage, Philippine Allard a planté du Sinapis arvensis (moutarde des champs) en bout de champ.
Philippine Allard, cheffe d'exploitation
Agricultrice à Charsonville (Loiret), Philippine Allard veut valoriser la place de la femme dans les exploitations céréalières.
Le broyage de la paille est plus fin qu'avec les broyeurs montés originellement.
Redekop : mieux répartir les pailles et broyer plus fin
Dans notre nouveau dossier Moissonneuses-batteuses, nous proposons un focus (avec vidéo) sur le broyeur du constructeur canadien…
Publicité