Aller au contenu principal

Assurance-récolte : choisir ses interlocuteurs agréés

Dans le cadre de l'assurance pour aléas climatiques, il est obligatoire de désigner un interlocuteur agréé pour la gestion de l'Indemnité de solidarité nationale. La Direction régionale de l'Agriculture et de la Forêt (Driaaf) Île-de-France l'explique.

Blé haché par la grêle (archives Horizons).
Chaque agriculteur a droit à une Indemnité de solidarité nationale lorsqu'un aléa climatique cause des pertes de récolte exceptionnelles.
© Archives Horizons / Illustration

Depuis 2023, chaque agriculteur peut bénéficier d’une Indemnité de solidarité nationale (ISN) lorsqu’un aléa climatique cause des pertes de récolte d’ampleur exceptionnelle sur son exploitation. Ce dispositif repose sur le déploiement d’un réseau d’interlocuteurs agréés.

À compter de la campagne 2024, ce réseau constitué d’entreprises d’assurance commercialisant des contrats d’assurance récolte subventionnables a pour mission de gérer et verser l’ISN pour les productions non assurées pour les exploitants dans les situations suivantes :

- exploitants partiellement assurés via un contrat d’assurance récolte subventionnable couvrant une partie des surfaces de l’exploitation ;

- éleveurs dont les prairies ne sont pas assurées via un contrat d’assurance récolte subventionnable.

Pour pouvoir bénéficier de l’ISN en cas de sinistre de forte ampleur, ces exploitants doivent obligatoirement désigner leur interlocuteur agréé via une plateforme en ligne.

Quand et comment ?

Cette démarche de désignation est réalisée sur une plateforme en ligne ouverte depuis le 1er mars et jusqu’au 31 mars pour les exploitants partiellement assurés (date prévisionnelle) et jusqu’au 15 mai pour les éleveurs non assurés (date prévisionnelle).

Les agriculteurs non assurés ou assurés sur la totalité de leur surface ne sont pas concernés par cette démarche.

Le lien vers la plateforme est également disponible, avec tous les renseignements, sur le site Internet de la Driaaf et du ministère de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire.

Pour toute question complémentaire, vous pouvez contacter la DDT de votre siège d’exploitation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité