Aller au contenu principal

Au pays des contes avec Sabine Richard

Conteuse professionnelle, Sabine Richard exerce ses talents au sein des écoles, des bibliothèques ou bien de sites historiques comme Vaux-le-Vicomte.

Sabine Richard fait découvrir les histoires des outils présentés au musée de la Seine-et-Marne à Saint-Cyr-sur-Morin avec son conte « Les métiers de Pierrot ».

Des écoles aux châteaux de la vallée du Petit Morin (au nord Seine-et-Marne) — où elle vit — en passant par les quatre coins de l’Hexagone voire de l’étranger, Sabine Richard exerce son activité de conteuse depuis plus de vingt ans.

Jeune, elle se rêve comédienne. Face aux difficultés pour percer, elle devient bibliothécaire.

C’est sur son lieu de travail, où elle se découvre une passion pour les albums pour enfants, que Sabine Richard commence à raconter des histoires. « J’ai alors retrouvé le même plaisir qu’au théâtre. »

Suite à la naissance de son second enfant, cette Savoyarde d’origine arrête de travailler. Très rapidement, elle s’ennuie et reprend une activité de conteuse, bénévolement.

Face au succès, elle décide d’en faire son métier et choisit le statut d’indépendante et non d’intermittente du spectacle.

Au sein des écoles, auprès d’associations et au cœur de monuments historiques — notamment au château de Champs-sur-Marne —, elle narre des histoires et veut tordre le cou à une idée reçue : « Non, le conte n’est pas destiné qu’aux petits, bien au contraire. »

Aujourd’hui, Sabine Richard est l’une des deux conteuses qu’on retrouve au château de Vaux-le-Vicomte et à celui de Blandy-les-Tours.

Très prolixe au sujet de son activité, elle se décrit comme un artisan de la parole plus qu’une artiste et regrette que « le métier de conteur ne soit pas reconnu, contrairement au travail de comédien. Quelle est la différence avec un one man show mis à part que nous sommes des passeurs d’histoire et non d’une image ? »

La conteuse aime se nourrir des autres, des lieux ou de différents mondes artistiques. Ainsi, elle joue son  spectacle « Lettres à Adèle », sur la guerre 1914-18 accompagnée d’une musicienne.

Elle a également exercé au sein du Musée des arts et métiers à Paris, où elle a apprécié d’amener le conte dans un lieu scientifique. Elle travaille aussi sur des projets alliant conte et danse.

De « Et si je te racontais la Première guerre », destiné aux enfants de primaire, à « Lettres à Adèle » ou « les métiers de Pierrot » pour les petits, ce qui fait vibrer la conteuse ce sont les moments de rencontres et de partage avec le public.

Elle garde un souvenir ému de certaines représentations comme à Québec devant d’anciens combattants ou à Casablanca (Maroc), l’un des pays du conte.

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Cintrat
Le brasseur Emmanuel Cintrat passe à la vitesse supérieure
Emmanuel Cintrat, agriculteur et brasseur à Voise, a augmenté la capacité de production de sa bière artisanale, La Voisine.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Julien de Clédat et sa porte de ruche connectée
Passionné par l’apiculture, Julien de Clédat a décidé d’aider les apiculteurs à gérer leurs ruches grâce à sa porte connectée…
Publicité