Aller au contenu principal

Magazine
Audrey Gatignol-Pousse, créatrice de douceurs

En créant Le Jardin des Pousses à Jouy (Eure-et-Loir), Audrey Gatignol-Pousse a trouvé sa voie en produisant toute une gamme de biscuits, tout simplement bons.

 Audrey Gatignol-Pousse devant une partie de sa gamme de biscuits Le Jardin des Pousses..
Audrey Gatignol-Pousse devant une partie de sa gamme de biscuits Le Jardin des Pousses..
© H.C. - Horizons

Audrey Gatignol-Pousse est une femme pétillante, souriante, pleine de vie et d'envies. Peut-être parce qu'elle a su se libérer d'un poids : « Avant, j'étais ingénieure qualité dans l'aéronautique. Et comme je m'occupais des fournisseurs, je me déplaçais beaucoup. À l'arrivée de ma troisième fille, cela me pesait et au bout de dix ans, je ressentais une certaine lassitude. Plus ça allait, plus ça devenait compliqué. Il fallait que je fasse autre chose... ».

Aidée par le confinement

Et comme tout son entourage voit en elle une excellente cuisinière, elle s'est dit pourquoi pas ? « Mais entamer trois ans d'études pour obtenir un CAP... En me renseignant à la chambre des Métiers, j'ai appris qu'il y avait certaines activités que l'on pouvait exercer sans diplôme particulier, comme la confection de gâteaux ou de confitures. Et comme j'adore faire des pâtisseries, j'en fait tout le temps, je me suis dit que c'était peut-être une bonne idée ».

Comme un coup de pouce du destin, le confinement lié à la pandémie de Covid-19 lui offre des opportunités, du temps pour faire avancer son projet, obtenir les certifications nécessaires, peaufiner ses recettes... Quand son entreprise propose un plan de départ, elle s'en saisit et décide de se lancer. Elle crée Le Jardin des Pousses, chez elle, à Jouy (Eure-et-Loir). « Mais les banques ne voulaient pas me suivre. Au final, je les en remercie. Pour financer mon projet, j'ai fait une campagne de participation sur Bluebees. Avec ça, j'ai pu faire le minimum et le reste au fur et à mesure. Si j'avais eu un crédit à rembourser, ça aurait pu être plus compliqué ».

« Avoir des enfants m'a convaincue de l'importance de leur donner à manger de bonnes choses, simples, saines. Là, c'est aussi ma ligne directrice. J'utilise essentiellement des produits locaux, bio ou issus d'une agriculture raisonnée. Mes œufs viennent de chez Céline Colas, mes farines de la Ferme au colombier, le miel d'ici — mon mari a quelques ruches — ou de la famille Billard, le beurre de la laiterie de Verneuil, les pommes de Baïo, les fraises de Sours... Il n'y a que mon sucre bio qui vient d'Allemagne ».

Aujourd'hui, Audrey Gatignol-Pousse propose une quinzaine de biscuits différents, en vrac ou en sachet, des confitures, du miel maison, d'autres gourmandises sucrées et des sablés salés pour l'apéritif en saison... Et c'est tout simplement bon. Elle confectionne aussi des gâteaux sur commande et des coffrets pour différentes occasions : baptêmes, fête des mères, des grand-mères, pour remercier la maîtresse... « On vit des temps un peu moroses, les gens ont besoin d'occasions pour offrir ou s'offrir un peu de ­douceur ».

www.lejardindespousses.com

Biographie

16 avril 1982 : naissance à Paris.
31 octobre 2020 : quitte son entreprise.
14 janvier 2021 : ouvre Le Jardin des Pousses.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité