Aller au contenu principal

Entreprise
Avec Valseyne, la Sicae VS joue la proximité et l'expertise terrain

La Sicae VS, distributeur et fournisseur local d’électricité et de gaz pour les professionnels et les particuliers, implanté dans le Vexin depuis 1921, renforce son offre de services en misant plus que jamais sur son ancrage local et son expérience.

Le siège de la Sicae VS, à Ennery (Val-d’Oise), regroupe l’ensemble de ses services.

 

Dans un marché de l'énergie dérégulé et ouvert à la concurrence, dans lequel fleurissent bon nombre d'offres à l'attention des particuliers comme des professionnels, la coopérative Sicae VS (Société d’intérêt collectif agricole d’électricité de la vallée du Sausseron), installée à Ennery (Val-d’Oise), apparaît comme une entreprise originale dans cet univers.

Créée après la Première Guerre mondiale, par un groupement d'agriculteurs du Val-d'Oise regroupé sous la forme d'une coopérative concessionnaire pour favoriser l'électrification des campagnes jusqu'alors quelque peu délaissées, la Sicae VS a rapidement été en capacité de distribuer et de fournir de l'électricité dans les treize communes du Vexin centre qui composaient son périmètre d'intervention.

Classée parmi les entreprises locales de distribution (ELD), elle échappa en 1946 à la nationalisation, et de ce fait à son intégration dans l'entreprise nouvellement créée EDF — qui regroupa alors production, distribution et commercialisation de l'électricité en France. Mais en échange, l'État bloqua son périmètre géographique monopolistique, l'empêchant de fournir l'électricité au tarif réglementé au-delà de sa zone de desserte.

En revanche, du fait de son efficience et de sa taille réduite, l'État lui permis de conserver en une seule structure intégrée ses différentes activités.

Aujourd'hui l'entreprise prospère et consolide ses acquis. Ses sociétaires peuvent s'enorgueillir de réinvestir chaque année la totalité de ses bénéfices dans l'entretien et l'amélioration de ses installations électriques sur le long terme.

Pierre Perrot
Pierre Perrot, directeur de la Sicae VS.

« Nous avons par exemple beaucoup investi dans l'enfouissement de nos lignes, puisque 100 % de notre réseau haute tension est désormais enfoui et 75 % de notre réseau basse tension, explique Pierre Perrot, directeur général de la Sicae VS. Ce qui, outre l'aspect esthétique, nous préserve au mieux des coupures d'électricité. Aujourd'hui nous mettons 2,8 millions d'euros HT dans le contrôle commande numérique de notre poste source, afin de mieux accueillir la production d'énergies renouvelables. Car, avec notre filiale Tellif, nous sommes aussi producteurs d'énergies vertes, avec une production d'électricité hydraulique et du photovoltaïque en cours de dépôt ».

Et la coopérative emploie désormais dix-huit personnes.

Mais en 2020, celle qui s'apprête à fêter ses 100 ans n'en oublie pas la structuration du marché et la concurrence qui fait feu de tout bois.

« La Sicae VS a créé Valseyne, la branche fourniture d'énergie (électricité et gaz) non réglementée de l'entreprise pour offrir une offre de proximité, économique et verte, aux particuliers et professionnels du Val-d'Oise, ajoute Pierre Perrot. »

« Pour nous démarquer, nous nous appuyons sur ce qui fait notre force, à savoir des interlocuteurs disponibles sur place, à Ennery, une réactivité et une expertise de terrain, la clarté et la transparence de notre tarification et des factures compréhensibles. Côté tarifs, pour être compétitifs, nous nous sommes adossés à Alterna, lui-même fournisseur alternatif d’énergie né du regroupement de 51 ELD historiquement implantées sur tout le territoire français, sous la forme d’un réseau mutualiste, avec qui nous partageons des valeurs ­communes ».

Zoom sur Sicae VS, par La coopération agricole.

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Un excellent bilan pour FarmViz après un an d'activité
La société FarmViz est spécialisée dans la gestion de la ventilation du stockage des grains. Un an après le début de ses…
« Opération Parcelles fleuries : nourrir, communiquer et embellir »
Président du canton de Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne), Jean-Baptiste Benoist développe depuis 2017 une ­opération « Parcelles…
Publicité