Aller au contenu principal

Axiane Meunerie projette la fermeture de son site chartrain

Axiane, la branche meunerie du groupe Axéréal, envisage la fermeture de son site chartrain. Une décision incompréhensible pour les salariés concernés, réunis en assemblée générale le 13 octobre.

Le 13 octobre, à Chartres. Le projet de fermeture du moulin chartrain d’Axiane Meunerie inquiète les salariés réunis avec le soutien du secrétaire général de l’UDFO, Éric Jarry (à g.).
Le 13 octobre, à Chartres. Le projet de fermeture du moulin chartrain d’Axiane Meunerie inquiète les salariés réunis avec le soutien du secrétaire général de l’UDFO, Éric Jarry (à g.).

« Nous ne sommes pas dans un contexte de vouloir tout casser ou de nous lancer dans la grève, nous voulons juste comprendre ce qui se passe, avoir des réponses à nos questions », pointe le représentant de la section Force ouvrière chez Axiane Meunerie, Bruno Diaz.

Il faut dire que les salariés de la filiale meunerie d’Axéréal ont appris début octobre le projet du groupe de fermer le moulin et la plate-forme logistique de Chartres.

Pour obtenir ces réponses, ils se sont réunis en assemblée générale le 13 octobre à la Maison des syndicats à Chartres, espérant y faire venir les représentants du personnel. En vain.

« Nous n’avons aucun élément sur le pourquoi de la fermeture. Il y a du boulot, on embauche des intérimaires », s’interroge Éric Jarry, secrétaire général de l’union départementale Force ouvrière, venu en soutien des salariés.

Il ajoute : « Nous avons le sentiment que cette fermeture est prévue par le groupe depuis un certain temps. Nous ne comprenons pas cette stratégie économique ».

Sur la centaine de postes à Chartres, quarante-sept seraient supprimés et quarante-quatre transférés au siège, à Olivet (Loiret).

La suite du mouvement prendrait la forme d’une pétition des salariés pour qu’une réunion soit organisée avec les élus du personnel.

Contacté, le groupe coopératif Axéréal nous a fait parvenir un communiqué qui précise qu’Axiane Meunerie a démarré le 8 octobre une procédure d’information et de consultation auprès de son comité d’entreprise sur un projet de réorganisation. La mesure proposée serait de regrouper la production sur huit de ses dix moulins.

Il explique que le marché de la meunerie est en baisse et que malgré un redressement du résultat d’exploitation ces dernières années, Axiane Meunerie reste déficitaire et met en place cette réflexion stratégique pour retrouver de la rentabilité d’ici cinq ans.

« Au regard de nos difficultés économiques et dans un contexte marqué par une baisse structurelle de la consommation, Axiane Meunerie se doit de faire évoluer son modèle économique et propose, entre autres, de concentrer sa production avec un transfert des volumes de Chartres et de Saint-Maurice-sous-les-Côtes (Meuse) sur les huit autres moulins », a déclaré David Hubert, directeur d’Axiane Meunerie.

Et de préciser : « Nous sommes très attentifs aux salariés qui seraient concernés par cette réorganisation et nous mettrons tout en œuvre pour étudier, avec nos partenaires sociaux et les parties prenantes régionales, les solutions collectives et individuelles les plus adaptées et les plus justes ».

Les plus lus

Joffrey Mulon.
Joffrey Mulon, compagnon du goût
Joffrey Mulon est artisan boucher-charcutier-traiteur à Sully-sur-Loire (Loiret). Sélectionné parmi les meilleurs artisans de…
Temps de pauses
Avec son projet photographique Identité paysanne, l’artiste Pauline Weber pose un regard touchant sur son père et l’attachement…
La vente du domaine de Grignon est reportée au 31 décembre.
Grignon : coup d'arrêt pour la vente du domaine
L'État a reporté la signature du compromis de vente du domaine au 31 décembre.
Les bottes de haricots sont pleines.
150 tonnes de haricots refusées à cause du datura
Emmanuel Calers, installé à Souvigny-en-Sologne, s'est vu refuser la totalité de sa production de haricots en raison de présence…
À 28 ans, Pierre Carvalho lance l'application Lioca pour promouvoir le « mieux manger ».
Lioca : une plateforme de vente pour valoriser le local
Début septembre, Pierre Carvalho a lancé la plateforme Lioca afin de proposer aux Orléanais des produits locaux et, pour la…
Le 27 septembre à Pussay (Essonne). Valérie Lacroute a débuté sa journée de visite chez le Jeune agriculteur Victor Rabier dans son exploitation de grandes cultures.
Valérie Lacroute sur les terres ouest franciliennes
La nouvelle vice-présidente de la Région Île-de-France en charge de l'agriculture, Valérie Lacroute, a effectué une première…
Publicité