Aller au contenu principal

Magazine
Baptiste Salis, la tête dans les nuages

Depuis 2002, Baptiste Salis travaille sur le site de l’aérodrome de La Ferté-Alais (Essonne), où il a grandi. Il y propose des baptêmes de l’air et des cours de pilotage.

Il est des passions qui naissent dès l’enfance. Pour Baptiste Salis, il s’agit de l’aviation. Ce n’est pas un hasard : son grand-père, Jean-Baptiste Salis, était aviateur et a été pilote durant la Première guerre mondiale. Il a aussi fondé en 1937 l’aérodrome sur le site de La Ferté-Alais (Essonne), toujours occupé par la famille. « Il y a un côté magique à l’aviation : c’est réaliser le rêve d’Icare. J’en suis chanceux », confie Baptiste Salis.

Cette passion était si intense qu’il a décidé d’en faire son métier, dès son adolescence. « Je suis ­aviateur-mécanicien et pilote. J’ai donc passé un baccalauréat professionnel, puis un CAP en alternance en ce sens à Cruseilles, en Haute-Savoie, au sein d’une ­Maison familiale et rurale », explique-t-il.

Un concept original

En 2012, alors qu’il travaille sur place depuis une dizaine d’années, Baptiste Salis a l’idée d’un concept original : celle de découvrir la région depuis les cieux. Il crée Aéro Vintage Academy, qui permet de réaliser son baptême de l’air, depuis les pistes enherbées de La Ferté-Alais. « L’idée m’est venue en voyant l’émerveillement des gens devant les avions en plein vol. Je me suis dit qu’il fallait proposer des vols », explique-t-il. La hauteur de vol est limitée à environ 1000 mètres, à cause de la proximité de l’aéroport d’Orly, elle permet d'admirer de beaux panoramas. « On peut choisir le temps de balade. À la fin du vol, on peut bénéficier d’une initiation au pilotage car nos avions sont à double commande. En complément, on peut faire un peu de voltige si les gens le souhaitent », énumère-t-il. Sur place, plusieurs avions sont disponibles, avec des moteurs de 220 à 1 425 chevaux, l’un des avion-écoles les plus puissants du monde.

Dans le même temps, il propose une école de pilotage sur avions anciens. Un concept qui n’existait pas à son lancement, en 2012. « C’est comme apprendre sur une voiture sortie en 2020, et sur une 2CV : les réflexes et les comportements ne sont pas les mêmes. C’est bien d’apprendre avant de se lancer seul avec des anciens appareils », analyse-t-il.

Le passé et l'avenir

Si les collections des musées, qui appartiennent au Musée volant Salis ou d'autres associations, s'étalent sur plusieurs dizaines d'années, ce n'est pas la seule activité culturelle à laquelle participe Baptiste Salis. « Le meeting aérien est revenu pour sa 49e édition à la Pentecôte, sur la guerre de Corée », a-t-il indiqué. Cet événement est l'occasion, chaque année, de voir voltiger d'anciens avions, parfois prestigieux, et d'autres plus récents mais tout aussi mythiques, comme les Alpha-jet de la Patrouille de France.

Une chose est sûre, son dévouement est fort : « Un aérodrome, c’est un peu comme une ferme. On s’y donne corps et âme, on s’occupe tout le temps des avions ».

Biographie

  • 2002 : commence à travailler sur le site.
  • 2012 : lance les baptêmes de l’air et l’école de pilotage.
  • 2022 : participe une nouvelle fois à l’organisation du meeting aérien.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité