Aller au contenu principal

Lait
Batch Milking : les robots utilisés comme une salle de traite

DeLaval a développé le concept de traite par lots Batch Milking consistant à utiliser les robots VMS comme une salle de traite classique ou un roto, en parquant les vaches pour traire à heures fixes deux à trois fois par jour. Mais pourquoi certains grands troupeaux retiennent-ils cette technique ? Éclairage et zoom sur la Ferme de la Tremblaye, dans les Yvelines, qui a choisi ce mode de traite.

Baptisé Batch Milking, le principe de traite par lots développé par DeLaval consiste à traire les vaches à heures fixes avec des robots, comme avec une salle de traite conventionnelle ou un roto. Cette solution, qui s’adresse aux grands troupeaux, renforce le confort de travail, car elle dispense des astreintes liées au fonctionnement des robots, aussi bien le jour que la nuit. De plus, elle n’oblige pas à gérer les vaches récalcitrantes, puisque toutes sont conduites dans un parc d’attente et obligées à passer à la traite. L’éleveur n’est pas soumis à un pic de stress en cas de défaillance d’une stalle ou d’immobilisation pour cause de maintenance, car il suffit de traire un peu plus longtemps pour passer tous les animaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité