Aller au contenu principal

Magazine
Batman, cartoon & carton

Sombre et esthétique, le dessin animé Batman (1992-1995) a révolutionné le monde de l’animation et marqué bon nombre de trentenaires d’aujourd’hui. Souvenirs.

80 ans l’an dernier, et pas une ride ! Batman est apparu en 1939 aux USA dans la série de bandes dessinées Detective comics. 

Le jour, il est Bruce Wayne, un milliardaire plutôt insipide. Quand la nuit tombe sur Gotham city, il revêt son costume de « chevalier noir » et combat le crime au nom de ses parents, assassinés quand il était enfant. 

Batman, the animated series, créée en 1992, est l’une des plus abouties des oeuvres consacrées à l’homme chauve-souris. 

Alors que la sortie du film de Tim Burton, en 1989, a plongé le monde dans une Batmania frénétique, les studios Warner décident d’en décliner l’univers dans une série d’animation.

85 épisodes de 22 minutes sont réalisés entre 1992 et 1995, orchestrés par Bruce Timm et Paul Dini. En France, ils sont diffusés par Canal+ puis par France 3

C’est un immense succès. Le cartoon remporte plusieurs prix et l’adhésion d’un large public. Il révolutionnera le dessin animé occidental et influencera bon nombre de BD, séries ou films dérivés des aventures du héros masqué. 

Moderne tout en restant fidèle au comics original, c’est une série animée sophistiquée, belle et mélancolique. 

Batman

Les scénarios et le dessin lui donnent une tonalité sombre, presque dramatique. Le style dark deco – les décors sont peints sur un fond noir – renforce cette impression et nous propulse dans une ambiance de film noir. 

Quant à la bande-son de la musicienne Shirley Walker, jazz ou symphonique, elle apporte du rythme et de la flamboyance aux intrigues. 

Batman affronte la pègre, la corruption, et surtout une galerie mémorable de super-vilains à moitié fous : Joker, Poison Ivy, l’Épouvantail… Si la plupart existait déjà dans le comic, d’autres sont introduits dans la série, comme Harley Quinn, aujourd’hui encore très populaire.

Batman

Avec leurs costumes colorés et leurs grimaces inquiétantes, ils semblent tout droit sortis d’une oeuvre expressionniste des années 20. Pourtant, leur noirceur est traitée sans caricature ou manichéisme. 

Tout comme Batman, que l’on découvre faillible, tourmenté, complexe. Un super-héros très humain.

 

Images : © 1992-1995 Warner Brothers Animation

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité