Aller au contenu principal

Lait
Bel s'accorde avec l'APBO sur une hausse du prix du lait

L'APBO et le groupe Bel ont conclu un nouvel accord le 8 avril, qui revalorise le prix du lait « MonBBLait » pour faire face à la hausse des charges des producteurs.

Éleveur laitier en Gaec à Champrond-en-Gâtine, Bernard Bigeault est plutôt résigné devant cette hausse qu'il juge limite.
Éleveur laitier en Gaec à Champrond-en-Gâtine, Bernard Bigeault est plutôt résigné devant cette hausse qu'il juge limite.
© H.C. - Horizons

«C'est une bonne étape, ça revalorise notre prix de vente, mais c'est à peine suffisant pour couvrir la hausse du coût des protéines », estime Bernard Bigeault, éleveur laitier à Champrond-en-Gâtine, après l'annonce de la revalorisation du prix du lait obtenue par l'Association de producteurs Bel de l'ouest (APBO)* auprès du groupe Bel, le 8 avril.

Pour l'APBO, cette revalorisation visait à compenser les hausses exponentielles des coûts des matières premières depuis plusieurs mois, à la suite des crises successives de la Covid et du conflit russo-ukrainien. Ce nouvel accord prévoit une augmentation du prix de référence du lait « ­MonBBLait » fixé à l'automne 2021, de 50 euros pour mille litres pour les mois de mars à mai 2022, ramené à 45 euros de juin à septembre. Avec les primes sans alimentation OGM et vaches au pâturage, le prix s'établirait ainsi à 427 euros les mille litres de mars à mai, puis à 422 euros de juin à septembre.

Pour le quatrième semestre, l'APBO et Bel doivent se revoir. Cependant, le prix de référence convenu pour donner de la visibilité aux éleveurs serait de 412 euros pour mille litres, renégociable en fonction du contexte économique.


L’APBO est une Organisation de producteurs reconnue par les pouvoirs publics depuis 2012. La zone de collecte concernée s’étend sur six départements : l’Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher, l’Orne, le Maine-et-Loire, la Sarthe et la Mayenne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité