Aller au contenu principal

Portrait
Benjamin Cornet et ses illuminations de Noël

À La Chapelle-Vendômoise (Loir-et-Cher), Benjamin Cornet offre de l’émerveillement aux familles venues admirer ses décorations de Noël.

Des enfants émerveillés, des parents admiratifs et des visages souriants. « Quand je vois cela, je n’ai pas de mots. Ça me pousse à continuer », explique Benjamin Cornet. Pourtant le travail de ce passionné est immense pour arriver au décor de Noël qu'il propose à la visite dans son jardin de Loir-et-Cher : plus de 1 100 leds brillant dans la nuit, 4 à 5 km de guirlandes et six semaines de travail acharné. Cette année, encore plus que les autres, le travail a été intense : « J’ai eu peur de ne pas finir à temps. J’ai été pas mal découragé. Braver le froid n’est pas toujours évident. Mais les remerciements que l’on m’offre en retour me réchauffent le cœur ».

Le village du Père Noël

À 23 ans, Benjamin Cornet, qui dans la vie de tous les jours est chauffeur-livreur, est passionné par la magie de Noël.

« J’ai toujours décoré ma chambre chez moi au moment de Noël. Mais c’est surtout il y a quatre ans que j’ai décidé de décorer l’extérieur », précise-t-il. Lorsque l’on entre dans la cour de ­Benjamin Cornet, c’est le village du Père Noël que l'on découvre brillant de mille feux. L’imaginaire de notre enfance devient réel. La magie de Noël est bien là le temps de quelques minutes. « C’est un vrai investissement. Depuis quatre ans, j’ai dépensé pas loin de 7 000 euros de guirlandes. J’économise toute l’année pour cela. À la fin, chaque année je me dis qu'il faut que je recommence l’année prochaine », avoue Benjamin Cornet.

Une passion qui réunit la famille

Cet amoureux de Noël aime d’autant plus cette passion qu’elle permet de le rapprocher de son grand-père, Pascal.

« Sans lui, cette année je n’y serais pas arrivé. Il m’a énormément aidé et j’ai de la chance de l’avoir, reconnaît Benjamin Cornet. Pour le remercier, j'ai pris du temps pour décorer et illuminer sa maison aux couleurs de Noël ».

Le jeune homme pense déjà à l'avenir : « J'aimerais faire encore mieux l'année prochaine. Je veux toujours plus me surpasser pour offrir du bonheur aux gens ». Même s’il aime passionnément ce qu'il fait, il sait qu’à un moment il devra faire des choix. « Je suis encore chez mes parents mais je ne sais pas jusqu’à quand. Et peut-être qu’un jour je serai obligé de m’arrêter, alors en attendant, j'en profite le plus possible », affirme-t-il avec un pincement au cœur.

Les décorations de Benjamin Cornet en Loir-et-Cher.

 

Esprit de Noël

Et pour admirer cette année les décors de Benjamin Cornet : « J’invite tous les gens à venir chez moi au 1 chemin du ­Moulin à La Chapelle-Vendômoise, même le 24 décembre. C'est important pour moi de partager à cette période de l'année ». C’est cela l’esprit de Noël.

Biographie

22 juin 1999 : naissance.
2018 : première année de décorations de Noël.
2022 : 4e édition des illuminations sur le thème Multicolore.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité