Aller au contenu principal

Benjamin Demailly, nouveau président du PNR du Vexin français

Benjamin Demailly, 26 ans, vient de prendre la présidence du Parc naturel régional (PNR) du Vexin français. Portrait.

Le 14 septembre dernier, Benjamin Demailly, 26 ans, a été élu président du Parc naturel régional (PNR) du Vexin français lors des élections organisées à la maison du Parc, à Théméricourt (Val-d’Oise). Il succède au président sortant, Marc Giroud.

«  Créé en mai 1995, en réaction à la pression urbaine qu\'impose alors la ville nouvelle de Cergy-Pontoise et à ses perspectives d’expansion, rappelle Benjamin Demailly, le PNR du Vexin français est géré par un Syndicat mixte qui regroupe la Région Île-de-France, les départements du Val-d’Oise et des Yvelines, les 99 communes et 9 communautés de communes adhérentes.  »

L\'élu recontextualise  : «  Le PNR est un outil de gestion et d’aménagement au service d’un territoire et de ses habitants. Il met en œuvre un projet de développement harmonieux et équilibré, basé sur la préservation de ses patrimoines naturels, culturels et bâtis. Et s\'il est vrai que je viens d\'arriver, ce dont je suis certain c\'est que le PNR a besoin de ses agriculteurs et de toutes les formes d\'agriculture qui concourent au développement du territoire et de la ruralité mais également à faire rayonner des filières de pointe  ».

Ingénieur en développement de logiciels, Benjamin Demailly est le petit-fils de Gérard Claudel, fondateur du PNR, dont il aime à rappeler les qualités.

«  Nul doute que cette figure tutélaire bienveillante m\'accompagnera tout au long de mon mandat  », confie-t-il en montrant la photo de celui-ci, en bonne place dans son bureau.

Laurence Augereau

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Le 16 novembre, à Chartres. Les Universités du soir de la Chambre sur la certification HVE ont été retransmises en direct sur Youtube.
La certification HVE fait le plein
La chambre d'Agriculture a consacré, le 16 novembre, ses 28es Universités du soir au thème de la certification HVE en grandes…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
Charlin Hallouin : « J’aime tester en mesurant les risques	».
Charlin Hallouin, céréalier et producteur d’oléagineux
Installé en grandes cultures à Danzé, Charlin Hallouin produit des céréales et des oléagineux. Le président de JA 41 fabrique son…
Betteraves : des solutions en perspective
Le syndicat betteravier régional a tenu son assemblée générale le 19 novembre. L'occasion pour Alexandre Pelé, président de la…
Le Gaec Perron est équipé d’un robot de traite depuis 2013. Celui-ci sera renouvelé en 2021.
Julien Perron, éleveur-multiplicateur
Installé en Gaec à Sainte-Anne (Loir-et-Cher), Julien Perron produit du lait de vache et multiplie des semences certifiées de…
Publicité