Aller au contenu principal

Portrait
Bérénice Tarcher, une vie guidée par l’Histoire

Bérénice Tarcher est guide conférencière indépendante passionnée par l’histoire de France, et plus particulièrement de Loir-et-Cher. En historienne érudite, elle transmet les plus grands secrets de la région.

Bérénice Tarcher.
Bérénice Tarcher.
© L.B. - Horizons

L’Histoire se transmet d’une génération à l’autre, tel un héritage. Pour Bérénice Tarcher, guide conférencière, son attachement à l’Histoire est né dès son plus jeune âge grâce aux discussions exaltées qu’elle entretenait avec sa grand-mère. « C’est elle qui m’a donné envie d’aimer l’Histoire. Elle appréciait les vieux objets et nous avions souvent des discussions autour de l’Histoire », se remémore avec émotion la jeune femme.

Un long travail

Originaire de La Chaussée-Saint-Victor (Loir-et-Cher), l’historienne est avant tout spécialisée dans le patrimoine de la région Centre-Val de Loire avec une grande affection pour celui de son département. « Je trouve toujours un intérêt pour les monuments dans lesquels j’organise des visites guidées, mais j’ai sans doute une petite préférence pour le château de Blois, car je m’y sens comme chez moi. Je suis un peu chauvine », sourit-elle. Les monuments comme les châteaux de la Loire ainsi que certaines villes historiques sont ses terrains de jeu. « Durant mes visites, j'évoque la petite comme la grande histoire de France. Les gens sont curieux et apprécient les anecdotes. »

Mais avant cette transmission de savoirs, il y a d'abord un long travail en amont. « C’est entre deux et six mois de travail sur un monument avant de pouvoir proposer sa visite guidée à des groupes. Il y a beaucoup de recherches, car il faut raconter des vérités factuelles », explique-t-elle. Les récits rapportés durant une visite ne sont au final que 10 % des recherches véritablement effectuées par l’historienne.

La transmission avant tout

Le parcours de guide-conférencière est un chemin sinueux, il est difficile de faire carrière. « Sur ma promotion de trente personnes, seulement deux voulaient se lancer à leur compte. Je suis la seule à l'avoir fait. C’est très difficile et il faut beaucoup d’abnégation pour y arriver », affirme Bérénice Tarcher.

Elle qui « aime les gens » s’adapte à ses interlocuteurs et propose des visites dynamiques et inclusives, intégrant tout le monde. « J’aime transmettre et offrir des moments de vie aux personnes qui participent à mes visites guidées. L’histoire ne se transmet jamais mieux qu’à l’oral », détaille la guide-conférencière.

Parmi ses projets, elle souhaite proposer de nouvelles visites guidées, notamment en Sologne, une région naturelle qui l’intrigue et la fascine. Et comme elle aime le signifier : « Mon envie est de redonner aux gens un intérêt pour le patrimoine de notre région afin que la transmission de notre histoire perdure toujours ».


Biographie :

  • 2019 : obtient son diplôme de guide-conférencière.
  • 2021 : exerce son métier en tant qu'indépendante.
  • 2023 : réalise le chemin de Compostelle.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité