Aller au contenu principal

Boris Wild, magicien et champion

En remportant le championnat du monde de magie, catégorie cartes, il y a vingt ans, Boris Wild a lancé sa carrière de magicien aux quatre coins du globe.

Vingt ans après avoir remporté le championnat du monde de magie à Dresde (Allemagne), Boris Wild vit à 100 % sa passion.

Originaire de Tourcoing (Nord), Boris Wild découvre la magie à l’âge de douze ans par l’intermédiaire d’un ami de son père. « Je n’imaginais pas la magie ailleurs que sur scène. Là, je voyais un numéro de close-up, devant moi, sans artifice », explique le magicien qui décide d’en faire son activité extrascolaire.

À l’issue du spectacle de fin d’année, un professeur le prend alors sous son aile et lui fait intégrer la Fédération française des artistes prestidigitateurs (FFAP). Il passe les tests avec succès et intègre le Nord magic club de Lille au printemps 1986.

Dès l’année suivante, le jeune garçon, alors âgé de 14 ans, participe au championnat de France de magie et remporte le premier prix dans sa spécialité, les cartes.

Cette récompense, la première d’une longue série, lui ouvre les portes des médias et de nombreux spectacles.

En parallèle, soutenu par ses parents – son papa fait office de manager -, il poursuit ses études et intègre une école de communication et publicité.

Son service militaire au sein des services secrets fini, il poursuit sa double vie : la magie et un emploi chez Playmobil à Paris.

« Mes spectacles étaient rodés. J’ai alors eu l’idée de réaliser un numéro de cartes tout en musique, très visuel en jouant sur le créneau de l’émotion et de le présenter au championnat de France de magie en 1996 », raconte l’homme avide de challenges.

En 1996, il présente son « kiss act » et remporte le premier prix mais également le grand prix, une première pour un numéro avec des cartes. « C’est là que je suis né artiste », note Boris Wild.

Sa carrière redémarre fort et l’année suivante une consécration lui ouvre les portes du monde : il remporte le championnat du monde de magie, l’équivalent des Jeux Olympiques, qui a lieu tous les trois ans. Fini son emploi en parallèle, Il décide de faire des tournées jusqu’au championnat du monde suivant. Depuis, il ne s’est jamais arrêté.

Son activité le conduit aux quatre coins du monde.

Prochainement, il sera en Argentine, en avril aux USA, puis en Afrique du sud. Son atout : « être multi casquettes », car en parallèle de ses spectacles, il donne des conférences ».

Très prolixe, Boris Wild a les yeux qui pétillent à l’évocation de certains événements auxquels il a participé à l’instar du Monte-Carlo magic stars ou bien ses cinq passages au Plus grand cabaret du monde,  « une merveilleuse vitrine pour la magie ».

Retrouvez Boris Wild sur son site web, et ci-dessous en pleine action :

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité