Aller au contenu principal

Produits
C du Centre : la région marque son territoire

La signature C du Centre devient marque collective régionale alimentaire. Objectif : promouvoir le savoir-faire local. La démarche a été présentée le 8 décembre à Tauxigny-Saint-Bauld (Indre-et-Loire).

Le 8 décembre, à Tauxigny-Saint-Bauld (Indre-et-Loire), à la brasserie de l’Aurore. De g. à d. : Gérard Bobier, François Bonneau et Christelle de Crémiers.

Lancée début 2014 afin de promouvoir la filière agroalimentaire, la signature C du Centre devient marque collective régionale alimentaire. Celle-ci a été présentée le 8 décembre à Tauxigny-Saint-Bauld (Indre-et-Loire), lors d’une conférence de presse.

François Bonneau, président de la Région, a déclaré : « Des professionnels sont engagés dans une grande aventure. Une marque fait parler un territoire. La crise sanitaire provoque des difficultés économiques et sociales qui accélèrent la prise de conscience des enjeux liés à l’alimentation, au vivre ensemble et à l’environnement. Les produits de qualité répondent aux attentes des consommateurs. Le savoir-faire des agriculteurs, des artisans et des transformateurs est reconnu ».

Christelle de Crémiers, vice-présidente de la Région, déléguée au tourisme, aux territoires et à l’alimentation, a prolongé l’analyse : « Cela a demandé beaucoup de volonté politique. La marque C du Centre sera un outil au service de la valorisation des produits et de la transformation des pratiques. Les artisans et les PME n’ont pas accès aux produits de synthèse de la grande industrie. Nous mettons en avant les petits et les authentiques pour que le bon et le naturel soient à la portée de tous. La marque C du Centre a du sens. Elle raconte l’histoire d’hommes et de femmes du territoire ».

C du Centre

Gérard Bobier, président de la chambre régionale de l’Artisanat, a tenu un discours similaire : « Nous vivons une année difficile sur le plan économique, social et sanitaire. Les consommateurs ont redécouvert les circuits de proximité. La marque C du Centre est une identification très forte des produits. Il y a des talents près de chez nous. Cela offre de nouveaux débouchés aux producteurs de la région. Un produit de qualité est moins cher qu’un produit industriel. 60 % des artisans se trouvent en zone rurale. D’où l’intérêt de mettre nos territoires en valeur ».

Pour Christelle Richard-Alfaïa, gérante de la brasserie de l’Aurore, à Cormery (Indre-et-Loire), « la marque C du Centre valorisera le savoir-faire de notre filière ».

Producteur de safran et de truffes à Moulins-sur-Yèvre (Cher), Pierre Fabre ne dit pas autre chose : « On ne peut qu’aller de l’avant. Les enjeux sont doubles : valoriser un territoire et reconnaître les hommes et les femmes qui y travaillent. Traçabilité et proximité de nos productions sont des gages de qualité ».

C du Centre

 

Repères

La marque C du Centre garantit un approvisionnement majoritairement régional en produits bruts et matières premières. Par ailleurs, le siège social de l’entreprise ou le site de production doit se trouver dans la région. Troisièmement, les produits doivent être issus d’entreprises respectueuses de l’environnement. Une vingtaine sont engagées dans la démarche pour trois ans renouvelables, soit 213 produits agréés (bière, chips, farine, pâtes, etc.). D’autres dossiers seront examinés prochainement par la commission d’agrément. Un logo sera apposé sur les emballages des produits sélectionnés.

 

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Publicité