Aller au contenu principal

Ça infuse au Domaine de Saint-Gilles

Des infusions « 100 % bio, 100 % délicieuses, 100 % solidaires », voilà l’audacieux défi que relève le Domaine de Saint-Gilles à Pontlevoy.

Spécialisé en maraîchage bio depuis son ouverture en 1994, le Domaine de Saint-Gilles, à Pontlevoy, produit aussi de façon artisanale et solidaire des infusions naturelles. Anis, verveine citronnelle, menthes, lavande & thym, fleurs et thym citron sont les six parfums naturels vendus dans de jolies boîtes pastel aux dessins délicats (entre 10 et 12 euros la boîte de vingt infusettes).

« Nous cultivons sur le domaine plus d’une vingtaine de plantes et de fleurs aromatiques toutes sélectionnées parmi nos préférées pour leurs saveurs particulières, leurs arômes délicats et leur beauté pour vous offrir un instant de détente et de bien-être », affirme Nadine Desnoyers, directrice du domaine.

Un succès puisque que pas moins de 45 358 boîtes ont été vendues en 2017 et que de nouvelles saveurs viennent tout juste de voir le jour. En effet, lundi 8 octobre, Nadine Desnoyers, accompagnée des équipes de l’Esat (Établissement et service d’aide par le travail), a annoncé le lancement de trois nouvelles infusions originales : Basilic, cannelle & primevère, Romarin & roses, Laurier & mauve.

L’intégralité de la production (culture, récolte, séchage, transformation, fabrication des infusettes pyramidales, conditionnement…) est réalisée à Pontlevoy par une dizaine de personnes en situation de handicap.

« L’idée est de permettre aux travailleurs handicapés de s’impliquer dans l’économie locale, souligne la directrice. Nos ouvriers maîtrisent totalement l’ensemble de la chaîne de production. Tout est réalisé au domaine, même les packagings sont montés à la main. Une garantie d’authenticité et de qualité optimale de notre terre jusqu’à votre dégustation ».

Un pari qui a déjà séduit plus de 150 professionnels dans l’épicerie fine, l’hôtellerie-restauration et l’entreprise — dans le cadre des politiques handicap et RSE, pour Responsabilité sociétale des entreprises.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité