Aller au contenu principal

Commercialisation
Caracterre ! au service de la communication des producteurs

Johann Gigon a lancé son agence de communication et marketing, Caracterre !, pour les acteurs du monde agricole.

Johann Gigon.
© H. COLIN - HORIZONS

Non, marketing n'est pas un gros mot, c'est mettre en lien une offre et une demande, connaitre le marché, s'y adapter et proposer quelque chose de nouveau. Or, les producteurs fermiers sont de plus en plus nombreux et la demande des consommateurs n'a jamais été aussi forte. Mais si produire est un métier, vendre sa production ne va pas toujours de soi. C'est pourquoi, Johann Gigon, fort de son expérience dans ce domaine a créé Caracterre !, une agence de communication et marketing pour les acteurs du monde agricole.

Sortir de l'ombre

Avant de lancer son agence, le jeune homme était responsable du marketing pour la société percheronne Vallégrain. « Maintenant, c'est un client, pointe-t-il. Entre la sécurité de l'emploi et l'envie que j'avais de travailler pour tous ces agriculteurs qui pratiquent la vente directe, j'ai choisi. J'aime la rencontre, les histoires différentes. Il existe une quantité d'hommes et de femmes qui font des choses extras, qui ont une philosophie, des valeurs et qui sont souvent dans l'ombre… »

Et Johann Gigon est bien décidé à les aider à se montrer : « aujourd'hui, il faut adapter l'offre à la demande d'une clientèle de plus en plus large. Il faut être sur des canaux différents. Les jeunes qui se lancent sont dans cette démarche, ils ont muri une réflexion qu'il reste à concrétiser. Ce qui demande du temps et des compétences multiples. Et il y a des producteurs bien installés qui souhaitent dynamiser ou renouveler leur offre ».

Offre forfaitaire

Pour y parvenir, il propose de définir un plan de bataille, de viser une clientèle. Cela passe par la définition d'une charte graphique, la création ou la modernisation d'un logo, d'un packaging. « Il faut se distinguer de la concurrence », souligne-t-il. Pour que les choses soient simples et claires, Johann Gigon s'occupe de tout et propose une offre forfaitaire, clé en main. Et comme il ne s'improvise pas vidéaste, par exemple, il sait utiliser son carnet d'adresse.

À propos du nom de son agence, Caracterre, il explique : « Il fallait donner un exemple. Le nom et le logo comptent. Je voulais marquer le rapport à la terre et faire ressortir le caractère de l'agriculteur. Et ce qui rend chaque produit unique, c'est son caractère. Une proposition unique, c'est ça le marketing ».

 

+ d'infos

Johann Gigon au 06.79.86.07.47 Mail : johann@caracterre- communication.fr Site internet : www.caracterre-communication.fr

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Publicité