Aller au contenu principal

Carrières Calcia : plus de 500 personnes dans la rue pour dire non

Plus de cinq cents personnes ont défilé dans les rues de Mantes (Yvelines) le 14 octobre pour s’opposer au projet d’extension des carrières Calcia.

« Basta Calcia », « Calcia détruit agriculture et nature », ce sont les messages que plus de cinq cents participants (agriculteurs, habitants, élus...) étaient venus scander, samedi 14 octobre à Mantes-la-Jolie (Yvelines) pour dire non au projet d’extension de carrière de l’entreprise Calcia (ndlr, devenue depuis HeidelbergCement).

Organisée par l’association AVL3C, la manifestation est partie du pont de Limay avant d’envahir le centre-ville au son des slogans et des klaxons de la quinzaine de tracteurs acheminés par les agriculteurs.

Devant le cinéma, le cortège a fait une pause. Les élus et représentants agricoles ont alors pris la parole sur une plate-forme habilement décorée.

D’abord, le représentants de l’association des propriétaires et adhérent à la FDSEA, Jean-Daniel Béguin a exprimé son opposition totale à ce projet de carrières : « Il sera dévastateur pour notre territoire agricole. Nos jeunes ne veulent pas reprendre nos exploitations avec une épée de Damoclès au-dessus de leur tête ».

Après avoir évoqué les événements passés qui ont façonné le territoire, il a rappelé avec ferveur : « Depuis la mise en route des deux cimentières sur notre canton, nous avons perdu plus de quatre cents hectares de terres agricoles. Ces terres aux portes de Paris manqueront à l’avenir pour nourrir les douze millions de franciliens que nous sommes ».

L’organisatrice de la mobilisation côté agricole, Amandine Béguin, secrétaire générale de Jeunes agriculteurs Ile-de-France a ensuite évoqué les différentes problématiques que cela engendrerait en matière de pollution de l’eau, de l’environnement et de perte de foncier.

Elle a tenu à montrer sa détermination à s’opposer à ce projet : « Avec ce projet d’extension, ma ferme risque de disparaitre. Je me promets, en l’hommage aux générations passées, d’être le petit grain de sable qui ne fera pas tenir le mortier ».

Les manifestants se sont dirigés ensuite vers la sous-préfecture où les responsables ont glissé dans la boite aux lettres du nouveau sous-préfet, Gérard Derouin, une pétition et une motion signée par trente maires.

FDSEA et JA

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
« Faisons valoir la qualité de notre agriculture par une montée en gamme de nos productions »
Agriculteur à Bouville (Essonne), Frédéric Arnoult est président de l’Union de l’Essonne et administrateur de la FDSEA Île-de-…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité