Aller au contenu principal

Centre-Val de Loire et Fès-Meknès lancent une coopération régionale

Dans le cadre de la coopération internationale, la Région a accueilli durant trois jours une délégation marocaine.

La Région Centre-Val de Loire est un acteur engagé en faveur de la collaboration internationale. En avril 2016, un accord avait été signé avec la Région marocaine Fès-Meknès, fixant ainsi les opérations à mener et les projets à initier selon des orientations conjointes.

Dans le prolongement des actions menées dans le cadre du partenariat entre les deux Régions, François Bonneau, et Charles Fournier, vice-président de la Région Centre-Val de Loire, ont reçu Mohand Laenser, président de la Région Meknès-Fès et ancien ministre de l’Intérieur, du 15 au 18 février. 

Le vendredi a été consacré à la visite des unités agricoles diversifiées pour faire découvrir des modèles à reproduire au Maroc.

Pour François Bonneau, il est important de « s’appuyer sur ses compétences pour partager son expérience avec ces Régions partenaires, en synergie avec les acteurs locaux ». La journée a commencé par la visite de la Ferme La Guilbardière à Monthou-sur-Bièvre. Anne Martin et Gilles Guellier ont présenté leur exploitation d’élevage en agro-biologie qui est affiliée « Bienvenue à la ferme ».

Gilles Guellier détaille : « nous produisons et vendons, en circuit court de vente directe, du lait cru bio et du fromage blanc bio, dont le conditionnement est standardisé et adapté aux célibataires, aux familles monoparentales, classiques ou nombreuses comme aux collectivités ».

La délégation marocaine a ensuite poursuivi la découverte du département de Loir-et-Cher par la visite de la Cave de la Grosse Brosse à Chémery. Un endroit exceptionnel qui a su séduire les convives avec ses galeries situées à 40 mètres sous terre.

Selon Philippe Oudin, propriétaire-récoltant, « cette ancienne carrière dont l’origine remonterait au Xe siècle est un lieu insolite pour un vin atypique ».

À l’issue de cette journée riche en découvertes, Mohand Laenser a annoncé : « ces exemples français démontrent que les agriculteurs peuvent s’en sortir par l’innovation ».

Les présidents respectifs des deux Régions marocaine et française, souhaitent poursuivre le travail et renforcer les projets lancés, notamment dans la filière plantes aromatiques et médicinales (PAM) ou encore pour la jeunesse, à travers l’appel à projets jeunesse : échange de services civiques entre les deux Régions.

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
Colza bas GES : une valorisation qui profite aux agriculteurs
Le groupe coopératif Scael a proposé à ses adhérents en 2020, des contrats pour valoriser au mieux du colza certifié bas GES…
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Publicité