Aller au contenu principal

Agronomie
Chambre et Valfrance : une plateforme technique complète en six pôles

La chambre d’Agriculture de région Île-de-France et Valfrance ont proposé une plateforme technique commune le 8 juin à Iverny (Seine-et-Marne) articulée autour de six pôles.

Plus de deux cents exploitants agricoles — un chiffre en léger retrait en raison du contexte sanitaire actuel — étaient présents sur la plateforme technique de la chambre d’Agriculture de région Île-de-France commune avec Valfrance, mardi 8 mai à Iverny (Seine-et-marne), sur des parcelles exploitées par Pascal Vecten.

 

9 cultures, 62 essais et 3 208 micro-­parcelles, tels sont en résumé les grands chiffres qui caractérisent cette plateforme composée de six grands pôles : betteraves, orge de printemps et tassements, blé, préservation de l’environnement, oléoprotéagineux, maïs-sorgho.

Répartis en différents groupes, les participants ont découvert les essais variétés, désherbage, maladies… mais également ceux ayant trait à l’interculture et le semis des couverts. « Notre objectif est d’être borderline pour voir jusqu’où aller dans la technique de destruction des couverts et la gestion des repousses », souligne la conseillère grandes cultures du nord Seine-et-Marne, Louise Van Cranenbroeck.

« Ensemble pour le bien des agriculteurs »

Parmi les stands, l’accent était mis sur le réseau des balances connectées et la nouvelle offre de services de la chambre d’Agriculture qui va se mettre en place concernant l’apiculture. De plus, alors qu’on s’oriente vers le zéro insecticide de stockage, et alors que la coopérative Valfrance a mis en place un plan d’accompagnement des exploitants agricoles pratiquant le stockage à la ferme, une entreprise (Agriconsult) proposant une alternative zéro insecticide dans les silos présentait son outil. Par ailleurs, une réflexion est menée au sein de la coopérative pour acquérir un mini-frigo portable pour refroidir les céréales afin de pratiquer des tests à la ferme.

« Cet événement est important pour la coopérative. C’est sa seule plateforme. La faire en commun avec la chambre montre que nous sommes capables de travailler ensemble pour le bien des agriculteurs », souligne le directeur de Valfrance, Laurent Vittoz. Autre fait marquant de cette plateforme, la présence d’une délégation des Grands moulins de Paris, venue avec une vingtaine de leurs clients boulangers. Le but : faire comprendre à ces artisans, le métier d’agriculteur et ce que la coopérative met en place pour produire plus propre et coller aux normes agro-environnementales et aux demandes de la société. En retour, des représentants de Valfrance iront visiter les Grands moulins et rencontrer des boulangers qui leur expliqueront leurs besoins.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité