Aller au contenu principal

Changement climatique : un double enjeu pour les pays du sud

La quinzième édition des Rencontres de la coopération internationale s’est déroulée le 31 octobre à Blois sur le thème du changement climatique.

Le 31 octobre, à Blois. Un atelier sur la gestion de l’eau a pris place lors des Rencontres de la coopération internationale.

Cette année, les Rencontres de la coopération internationale en région Centre Val-de-Loire ont pris place le 31 octobre à la Halle aux grains, à Blois, sur le changement climatique. Ce sujet fait écho à la conférence des Nations-unies sur le climat, ou Cop 21, qui se déroulera du 30 novembre au 11 décembre à Paris.

À différentes échelles, le changement climatique a, et aura encore, un impact dans tous les pays selon les études scientifiques : augmentation des températures et du niveau de la mer, fonte des glaces…

En France, et dans les pays développés, l’objectif est d’innover pour trouver des solutions. Dans les pays du sud, l’enjeu est double : se développer tout en respectant l’environnement.

Des associations ou organisations non gouvernementales agissent dans les pays du sud afin de les accompagner en ce sens.

Sur la question de la ressource en eau — domaine majeur dans le changement climatique —, les pays du sud risquent d’être confrontés à des phénomènes de pénurie et d’inondations.

Le Programme solidarité eau, le GRDR en Mauritanie (Groupe de recherche et de réalisations pour le développement rural), ou encore l’association GK-Savar au Bangladesh cherchent à améliorer les connaissances sur cette ressource. Ils proposent également des dispositifs aux populations locales, comme l’irrigation au goutte-à-goutte en agriculture, des systèmes pour faciliter l’infiltration d’eau de pluie, le traitement des eaux usées, l’installation de latrines, des filtres à sable pour assainir l’eau de pluie...

« Entreprises, collectivités, associations, tous, nous avons besoin de travailler ensemble pour nous mettre d’accord sur un diagnostic de la situation et établir les priorités que l’on se donne pour aboutir à des solutions pérennes et qui conviennent à tous », souligne Béatrice Tourlonnias, chargée de projet au Programme solidarité eau.

Cette quinzième édition des Rencontres a permis également d’évoquer le rôle de la coopération internationale dans la lutte contre le changement climatique dans les pays du sud grâce à des conférences et ateliers sur différentes thématiques : la gestion des déchets, l’avenir de l’agriculture familiale en Afrique, la transition énergétique et écologique, les technologies innovantes…

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
Colza bas GES : une valorisation qui profite aux agriculteurs
Le groupe coopératif Scael a proposé à ses adhérents en 2020, des contrats pour valoriser au mieux du colza certifié bas GES…
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Publicité