Aller au contenu principal

Chantal Thomass, en rouge et noir

Créatrice et directrice artistique, Chantal Thomass a imaginé les décors de la salle des buffets du château de Vaux-le-Vicomte (Seine-et-Marne) pour le Grand Noël.

© L.G.-D.

Vêtue d’un tailleur pantalon noir, ses cheveux ébènes coupés au carré avec une frange, un visage pâle rehaussé de rouge à lèvres, fidèle à l’image qu’elle véhicule depuis plusieurs décennies, Chantal Thomass commente le décor qu’elle a imaginé pour la salle des buffets du château de Vaux-le-Vicomte (Seine-et-Marne). En effet, dans le cadre des fêtes de fin d’année, durant lesquelles le château se pare de ses habits de lumière, la famille de Vogüé, propriétaire des lieux, a décidé de proposer à une personnalité de faire parler son talent au sein d’un des salons.

Créatrice et directrice artistique, Chantal Thomass a été invitée à exprimer sa créativité pour décorer le salon de son choix à l'occasion du Grand Noël de Vaux-le-Vicomte*, un lieu qu’elle qualifie « d’extraordinaire ». Très fière de pouvoir exposer dans un lieu « aussi splendide et féérique », elle a choisi des pièces exceptionnelles dans ses collections des années 1980 et 1990 pour représenter un bal de Noël, revu et corrigé, en noir et rouge, ses couleurs de prédilection, autour du buffet de fête. Masques et plumes servent de visages. Celle qui déclare « avoir été son premier mannequin » a choisi d’habiller son avatar. Fidèle aux détails, Chantal Thomass a même customisé un automate qui prend vie sous forme d’un chien, sans oublier le canapé rouge en forme de lèvres.

Si elle est souvent associée à la lingerie de luxe — elle a notamment été la première créatrice à faire défiler des mannequins en lingerie —, Chantal Thomass, de son vrai nom Chantal Genty, est depuis les années 1970 une créatrice et designer reconnue. Après avoir présenté ses premières robes en 1967, elle ouvre à Paris sa première boutique Ter & Bantine en 1970. Dès l’année suivante, elle participe à son premier défilé avec Kenzo et Dorothée Bis. En 1975, à l’instar de ses collègues créateurs de mode, elle lance une marque à son nom, où elle introduit sa célèbre lingerie. Cette dernière connaît rapidement un succès fulgurant.

Si la success story marque le pas dans les années 1980 et 1990 avec la perte du nom de sa marque — qu’elle récupérera au final —, toujours dans l’action, elle développe de nouvelles collaborations dans la lingerie mais également dans l’art de vivre (design, décorations, hôtellerie). Mais la créatrice de mode n’est jamais loin. Ainsi en 2016, elle a réalisé la direction artistique d’un spectacle du Crazy Horse. Avec Madame Chantal Thomass, c’est toute l’excellence à la française qui s’exprime.

Parisienne de naissance — elle a vu le jour à Malakoff (Hauts-de-Seine) —, elle a dorénavant fait du Perche son havre de paix.


*Jusqu'au 7 janvier. Visite de l'intérieur du château sur réservation.

 

Biographie

  • 1970 : ouvre sa première boutique.
  • 2014 : entre au musée Grévin.
  • 2023 : décore le salon des buffets à Vaux-le-Vicomte (Seine-et-Marne).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité