Aller au contenu principal

Magazine
Chartres brille de mille feux

Jusqu’au 14 janvier, de nombreux monuments de Chartres (Eure-et-Loir) sont mis en lumière. Un spectacle grandiose renouvelé chaque année, à découvrir chaque soir à la tombée de la nuit, gratuitement et à son rythme.

Riche d’un patrimoine civil et religieux conséquent, le centre-ville de Chartres, en Eure-et-Loir, est un lieu idéal pour errer dans les rues et se laisser surprendre par les monuments. Une balade qui peut se faire depuis 2004 de nuit. Jusqu’au 14 janvier 2023, vingt et une nouvelles projections illuminent les principaux sites de la ville afin de les faire découvrir sous un nouveau jour et, parfois, de raconter une histoire.

La pièce maîtresse de ce programme est bien sûr la cathédrale, illuminée par deux scénographies de quinze minutes chacune. L’une d’elles raconte son histoire et plus globalement celle de la ville, avec Henri IV, seul roi à y avoir été sacré, en 1594, les incendies de la charpente ou encore l’agriculture en Beauce. L’autre projection reprend spécifiquement le travail des bâtisseurs de cathédrales, à travers les formes, les lignes et les couleurs de l’édifice. Au Moyen Âge, ces édifices étaient peints, et les lumières permettent de restituer cet aspect oublié de leur histoire. Les portails nord et sud sont eux aussi illuminés. Le premier restitue la polychromie des façades, reprenant lentement leurs couleurs. Les statues se parent de rouge, de bleu et d’or. Le second met en valeur la rosace grâce à une animation calquant les motifs qui la composent.

L’église Saint-Pierre et la collégiale Saint-André sont elles aussi vêtues de leurs habits de lumière afin de rendre visibles certains détails architecturaux, parfois infimes, et de mettre en valeur un patrimoine qui n’est pas toujours bien connu. Ces projections sont aussi l’occasion de longer les bords de l’Eure, avec ponts, arcades et lavoirs. La savane, avec ses lions et girafes, est convoquée durant la projection le long du pont Saint-Hilaire. Le lavoir de la Grenouillère est lui aussi devenu exotique, de nombreux perroquets y élisant domicile durant ces soirées, aux côtés de grenouilles, clin d’œil à la rue de la Grenouillère à proximité.

Le Musée des beaux-arts est lui aussi illuminé. La projection a pour thème Jean Moulin, unificateur de la Résistance, préfet du département avant la Seconde Guerre mondiale. Ainsi, l’aviation, l’invasion, la traque puis la Libération sont tour à tour évoquées sur la façade de l’ancien palais épiscopal, rendant hommage à Rex, disparu en 1943.

Plus d’infos sur chartresenlumieres.com

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité