Aller au contenu principal

Cheverny, en route vers 2018

Le syndicat des vins des AOC Cheverny et Cour-Cheverny s’est réuni en assemblée générale le lundi 11 décembre à la maison des vins de Cheverny.

Michel Gendrier, président de l’ODG Cheverny et Cour-Cheverny a présidé le 11 décembre sa première assemblée générale du syndicat à la maison des vins de Cheverny devant une cinquantaine de viticulteurs.

« C’était avec beaucoup de projets et d’ambition que nous commencions 2017... Après une baisse de 30 % des volumes en 2016, le gel a encore frappé cette année, nous obligeant à être encore plus modestes… 2017 sera sûrement la plus petite récolte faite en 25 ans… Bien que 2018 va être une année difficile, avec parfois l’impossibilité d’honorer les commandes, ça va être un bon millésime. », a-t-il annoncé.

Michel Gendrier a souligné les investissements faits par les vignerons pour essayer de lutter contre le gel, avec l’achat de vingt-cinq tours anti-gel, qui viendront s’ajouter à la dizaine existante, pour protéger près de 220 ha, soit 30 % du vignoble.

De plus, trois essais de voiles d’hivernages vont être faits en cours de l’année.

Le président a annoncé : « au vu de la conjoncture difficile, le syndicat garde les mêmes tarifs des cotisations pour 2018, c’est-à-dire : 1 €/hl avec TVA pour la Maison des vins de Cheverny et 2,3 €/hl sans TVA pour l’ODG ».

Un rapide point sur les chiffres a suivi : l’AOC Cheverny détient 660 ha, produit 24 500 hl, avec un rendement de 41hl/ha, et une commercialisation de 26 500 hl.

Le Cour-Cheverny détient, lui, 54 ha, produit 1850 hl pour un rendement de 35hl/ha et une commercialisation de 2000 hl.

« Malgré les difficultés de certains millésimes, c’est rassurant de voir que les vins de Cheverny et de Cour-Cheverny sont maintenant reconnus comme des valeurs sûres du Val de Loire », a noté Michel Gendrier.

Cette réunion a également été l’occasion de faire le bilan complet au niveau de la communication : partenariat, presse, communication digitale, réseaux sociaux et événementiel, tout a été passé au peigne fin.

Une mention spéciale pour la fête des vendanges, qui a atteint un record d’affluence avec 214 randonneurs, 72 cyclistes, 80 bénévoles, environ 4 500 visiteurs pour 3 274 verres distribués et 1 100 bouteilles vendues.

Un succès sûrement dû aux nouvelles activités gratuites comme le tir à l’arc, la danse, l’atelier sécurité routière, au feu d’artifice et bien sûr, à la présence d’Alain Souchon et Maxime Le Forestier.

Le projet « vigne et ville demain : un mariage, des enjeux », supervisé par Jean Louis Yengué, géographe et professeur à l’université de Poitiers a également été présenté à l’équipe.

Le but étant de devenir un « vigneron 2.0 », pour savoir faire de sa parcelle de vigne un élément de l’offre de verdure à destination des citadins, savoir accueillir les touristes ou les voisins et répondre à leur curiosité.

Avec ce projet, le vignoble offre de nouvelles fonctions : productives, résidentielles, récréatives et environnementales.

En 2018, les priorités du syndicat seront toujours orientées vers la qualité et la promotion.

« Avec l’arrivée de jeunes vignerons dans le conseil d’administration et également dans le bureau, nous serons encore plus motivés. C’est en travaillant sur la qualité et sur notre notoriété que nous conforterons notre avenir », a conclu le président.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité