Aller au contenu principal

Région
Circuits courts et première transformation au programme

L’entreprise Devogèle, spécialisée dans le teillage de lin, à Chailly-en-Brie, et la cueillette de Voisenon étaient au programme de visites sur le terrain de la vice-présidente de la Région en charge de l’Agriculture, Alexandra Dublanche.

La vice-présidente de la Région Île-de-France en charge de l'Agriculture, de la Ruralité et du Développement économique a effectué, le mardi 6 avril, deux visites sur le terrain, mettant ainsi en avant les circuits courts et une industrie de première transformation.

Accompagnée de la députée de la circonscription, Aude Luquet, du président du Département, Patrick Septiers, et d’élus locaux, elle s’est rendue à la cueillette de Voisenon chez Franck et Bénédicte Fournier, exploitation récemment aidée par la Région Île-de-France.

En effet, le couple a bénéficié de l’aide exceptionnelle Covid-19 pour investir dans un distributeur automatique.

À travers cette aide, « la Région souhaite aider les producteurs à pérenniser la vente en circuit court qui a connu un boom lors du premier confinement », a rappelé Alexandra Dublanche.

Dublanche
Voisenon, mardi 6 avril. La neige s'est invitée lors de la visite du distributeur automatique « Ma ferme en boîte ».

Si le couple réfléchissait de longue date à développer ce mode de commercialisation, le confinement de mars 2020 a en effet été le déclencheur.

« Les clients faisaient la queue autour du bâtiment de l’exploitation pour s’approvisionner au sein de la boutique à la ferme qui propose une gamme diversifiée de produits régionaux. Bien qu’ouvert depuis dix ans, certains découvraient ce magasin qui complète la cueillette », explique Bénédicte Fournier.

« Toutefois, à l’issue de cette période, seuls 5 à 10 % des nouveaux clients sont restés. Si certains sont repartis vers les grandes surfaces par choix, d’autres ont arrêté de venir car notre fonctionnement ne leur correspondait pas », poursuit Franck Fournier.

Le distributeur « Ma ferme en boite », installé sur l’ancien site de l’exploitation familiale, touche une clientèle différente. « L’un ne cannibalise pas l’autre. C’est une autre alternative ». Et au maire de rajouter : « c’est aussi un service à nos Voisenais ».

Dublanche
Chaque niveau du distributeur compte quatorze cases.

Très pratique, le distributeur est accessible 24 heures sur 24 et offre la possibilité de se garer à côté.

Il propose une large gamme de paniers de fruits et légumes et d’œufs. Pour la viande, les produits laitiers et l’épicerie sèche, il est toujours nécessaire de se rendre à la boutique.

En fonction depuis octobre dernier, il est approvisionné une ou deux fois par jour. Son système en cylindre fait que les clients ne voient pas le niveau de remplissage. L’installation de deux autres distributeurs dans des communes voisines devrait se concrétiser prochainement.

En préambule à cette visite, la vice-présidente de la Région a visité les établissements Devogèle à Chailly-en-Brie, unique teilleur de lin d’Île-de-France.

Outre une présentation complète de la filière lin, le jeune dirigeant, Simon Delétain, lui a présenté ses projets de modernisation des installations et de développement de la production.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité