Aller au contenu principal

Clotilde Cormier, lunetière hors-pair

« Professionnelle de santé et artisane d’art », Clotilde Cormier conçoit et fabrique des lunettes sur mesure sous sa marque Audacieux, dans son atelier à Blois en Loir-et-Cher.

Sourire aux lèvres et jolies lunettes sur le nez, voilà presque deux ans que Clotilde Cormier, lunetière-opticienne, conçoit de A à Z des lunettes sur mesure, sous sa propre marque : Audacieux.

Titulaire du BTS opticien-lunetier et d’un master en sciences de la vision, cette jeune Blésoise n’a pas froid aux yeux et s’est lancée en 2016, après trois années de salariat, dans l’aventure entrepreneurial (SARL Maison Cormier) pour répondre à son envie de création : « J’ai toujours eu la fibre artistique. Depuis le début de la formation j’avais l’envie de créer des lunettes du dessin à la finition et non pas seulement de les vendre. » 

Le déclic fut sa « rencontre alchimique » avec son conjoint Jorge Martinez, un Vénézuélien ingénieur en mécanique qui l’a soutenue dans cet ambitieux projet en s’occupant de la maintenance et du développement des machines, entre autres. « C’est un as du prototypage, de la conception artisanale et industrielle. »

Se définissant comme une professionnelle de santé et une artisane d’art, cette blonde pétillante utilise les techniques artisanales de fabrication pour proposer des lunettes en acétate de cellulose adaptées au client, à sa vue, à sa morphologie de visage, à ses envies, son style.

La validation de la commande se fait sur plan (photo du visage avec la monture en 2D), un nouveau concept dans l’optique.

« J’aime partager la conception avec mon client. Je dessine avec lui son modèle de lunettes. Il peut mettre sa patte dans sa création ce qui en fait d’autant plus un objet unique », explique la créatrice.

Inspirée par « l’élégance avec une touche pétillante », Clotilde manie savoir-faire ancestraux et nouvelles technologies pour concevoir des pièces exclusives. Lunettes de soleil, lunettes de vue ou lunettes artistiques, la créatrice a déjà réalisé une soixantaine de modèles dans son atelier de fabrication à Blois, dans le Loir-et-Cher.

Il faut compter environ trente-cinq heures de travail pour réaliser une pièce Audacieux, un luxe, qui sans nul doute vient influencer le prix.

Il faut compter 860 euros pour l’acquisition d’une de ces montures uniques. Les verres ophtalmiques sont montés sur prescription médicale de l’ophtalmologiste. Une feuille de soins et une facture à transmettre aux organismes de santé sont remis à la livraison des lunettes.

Un talent reconnu puisque que la créatrice a reçu fin octobre 2016 le prix du plus beau chef-d’œuvre lors des Artisanales de Chartres et a quelques-unes de ses lunettes actuellement exposées au Festival de Cannes.

À seulement 29 ans, la Blésoise ne manque pas d’audace et a pour ambition d’agrandir son atelier à Cour-Cheverny (Loir-et-Cher) dans les prochains mois afin de continuer de fabriquer des montures d’exception dans de meilleures conditions.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité