Aller au contenu principal

Coline Jourdan sensibilise les élèves de La Saussaye

L’Eplefpa de Chartres-La Saussaye accueille pendant quelques semaines une jeune artiste photographe en résidence, Coline Jourdan.

Dans le cadre de son partenariat avec la Drac (Direction régionale des affaires culturelles), l’Eplefpa de Chartres-La Saussaye accueille chaque année, sur un trimestre, un artiste en résidence pour sensibiliser les étudiants au fait artistique.

Cette année, c’est la jeune photographe Coline Jourdan qui a été choisie. Après l’École nationale supérieure d’art de Dijon, elle a rejoint un collectif d’artistes de Rouen avec lequel elle poursuit un travail sur la pratique expérimentale de la photographie. Ses recherches l’ont amenée à se pencher sur les techniques photographiques auxquelles elle a mêlé ses convictions et en particulier ses préoccupations pour l’environnement.

Elle s’est ainsi amusée à traiter des images en ajoutant du Roundup à son révélateur, voire d’autres produits chimiques, pour faire apparaître une forme de poésie.

Pour cette résidence, elle a exhumé de l’histoire de la photographie l’antotypie, un procédé découvert par John Herschel en 1842   : « C’est un travail avec le vivant. On utilise du jus de végétaux pour faire des images, les jus d’épinard et de betterave fonctionnent », explique-t-elle.

Pour produire une image, il faut imprégner une feuille de jus végétal, placer un négatif dessus puis laisser le tout au soleil dans un châssis, pendant quelques jours… L’antotypie produit des images instables qui s’estompent à la lumière, mais le côté magique du procédé a séduit les élèves.

Pour Coline Jourdan  : « C’est intéressant de travailler avec de futurs agriculteurs. Je ne me pose pas face à eux en opposante des produits phytos, je préfère m’en prendre aux lobbies qu’aux agriculteurs. Et je n’aime pas être sur le côté et dire c’est mal. De nombreux élèves différents viennent me parler, c’est très intéressant et ça m’apporte beaucoup sur mon positionnement. Et c’est très riche d’un point de vue humain ».

Hervé Colin

Les plus lus

Après une année de disette, les amateurs de moiss-batt-cross peuvent se donner rendez-vous à Amilly dimanche 19 septembre.
La Fête de l'agriculture aura bien lieu cette année
Cette fois c'est sûr, Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir a obtenu l'accord de la préfecture pour organiser sa fête, le 19 …
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), le 9 septembre 2021. Manon Moignier a pu démarrer son élevage de chèvres et sa ­production de glaces cet été.
À la rencontre de la Chèvre-rit de Manon
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), Manon Moignier s'est lancée dans l'élevage de chèvres avec transformation à la ferme. Elle…
Les deux premières séances de chaque atelier des États généraux annuels de l’alimentation 2021 se dérouleront sur une plateforme virtuelle recréant le campus Xavier-Beulin.
L’Open Agrifood fait sa rentrée
En cette rentrée, l’association Open Agrifood propose un programme événementiel chargé avec notamment le retour des États…
Moisson 2021 : malgré les inquiétudes, une année plutôt correcte en moyenne
La chambre d'Agriculture fait le bilan de la moisson 2021 au terme d'une campagne marquée par une météo avec de fortes amplitudes.
Le 7 septembre, à Outarville. Le monde agricole a retrouvé le chemin d'Innov-agri, après le report de l'édition 2020.
Innov-agri bat son plein à Outarville
La Covid-19 aura contraint les organisateurs d'événements à reporter leurs salons. C'est le cas d'Innov-agri, qui devait se tenir…
Samedi 11 septembre, à Thiverval-Grignon (Yvelines). Les élus du territoire étaient nombreux à participer à la manifestation contre la vente du domaine de Grignon.
Près de 400 manifestants et unité des élus contre la vente du domaine de Grignon
La manifestation contre la vente du domaine de Grignon au promoteur Altarea Cogedim a mobilisé près de 400 personnes samedi 11 …
Publicité