Aller au contenu principal

Complétement timbrée, la vache !

La Poste édite aujourd’hui un carnet de timbres consacrés aux races bovines à petit effectif.

En plein durant le Salon de l’agriculture, La Poste émet un carnet de timbres valorisant les races bovines peu connues en France. Celles que l’on appelle chez les techniciens, les races à faible effectif. Parmi elles, on trouve l’Armoricaine sur fond de côtes bretonnes, la Pyrénéenne casta (qu’on appelle aussi race bovine d’Aure et de Saint-Girons), la blanche Mirandaise et la noire Bordelaise, les jolis noms de maraîchine ou de ferrandaise, etc. En tout, si on compte la couverture du carnet, treize races sont représentées pour cette édition.

L’Institut de l’élevage a été associé à cette émission. Il y voit l’occasion de valoriser auprès du grand public son travail de préservation de la biodiversité animale. Les techniciens se sont particulièrement attachés à valider auprès des graphistes et de la créatrice des images, Mathilde Laurent, la teinte des robes et la morphologie des animaux. Par ailleurs, la Fédération des parcs naturels régionaux s’est associée à cette émission puisque les races à petits effectifs sont parfaitement adaptées à leur région. Elles sont un symbole du lien entre l’économie et le territoire rural.

Depuis 2013 et encore pour trois à quatre ans, chaque année, La Poste valorise le partimoine vivant grâce à un carnet de timbres. L’année dernière, les chevaux de trait avaient inauguré la série.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité