Aller au contenu principal

Compte pénibilité : pour un dispositif un peu moins pénible

Suite au rapport remis hier au Premier Ministre par Christophe Sirugue, Gérard Huot et Michel de Virville, Manuel Valls a annoncé des assouplissements dans l’application du compte pénibilité.

Les assouplissements proposés vont dans le bon sens - le bon sens paysan même ! -  : la suppression de la fiche individuelle, qui constituait une surcharge administrative pour les exploitants agricoles; une redéfinition plus précise de certains facteurs devrait sécuriser juridiquement les employeurs; enfin, l’évaluation collective confiée aux branches professionnelles simplifierait la gestion des comptes pénibilité.

Malgré ces avancées, nous n’en resterons pas moins vigilants lors du débat parlementaire à venir et veillerons à une application adaptée à la réalité des petites entreprises que sont majoritairement les exploitations agricoles.

Il reste encore un point d’insatisfaction : les postures pénibles. En effet, la définition actuelle reviendrait à qualifier 40% à 60% de la durée de travail des salariés de certaines filières en postures pénibles ! Inadmissible, ce constat ne reflète pas la réalité des conditions de travail. En effet, elles sont en amélioration permanente, grâce à la prévention, la formation et des outils adaptés.

Déjà contraint par de nombreuses règlementations et procédures, le secteur agricole n’a pas besoin qu’on ajoute des couches au mille-feuilles administratif et des coûts financiers supplémentaires. Nous souhaitons que soit mis en œuvre un dispositif de branche adapté à la réalité du monde agricole. Pour manger Français demain, il faudra nous laisser produire.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
« Faisons valoir la qualité de notre agriculture par une montée en gamme de nos productions »
Agriculteur à Bouville (Essonne), Frédéric Arnoult est président de l’Union de l’Essonne et administrateur de la FDSEA Île-de-…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité