Aller au contenu principal

Concours d’animaux de Coulommiers : très bon niveau de finition

Éleveurs franciliens et des départements limitrophes étaient réunis à la Foire de Coulommiers pour le concours d’élevage et d’animaux de boucherie.

Le village agricole était en effervescence samedi 13 avril. En effet, un concours d’élevage et animaux de boucherie d’Île-de-France se tenait sous le chapiteau.

Le président d’Interbev Île-de-France, Philippe Dufour, s’est déclaré fort satisfait face à « une hausse du niveau de finition des animaux ».

Pour l’occasion, le président de la FNCAB (Fédération nationale des concours d’animaux de boucherie), Jean-Yves Renard, et les présidents des concours de Forges-les-Eaux (Seine-Maritime) et Parthenay (Deux-Sèvres), avaient fait le déplacement pour juger la quarantaine d’animaux présentés, issus d’élevages franciliens et de départements limitrophes.

Président de la commission élevage de la chambre d’Agriculture, Jean-Claude Pette a rappelé, en préambule à la remise des prix : « Nous avons lancé la marque Nos bovins d’Île-de-France avec nos partenaires ici-même l’an passé. Cette édition 2019 du concours de boucherie est la preuve de notre persévérance pour structurer les filières élevage de la région. L’intégration de l’ERE au sein de la Chambre va dans ce sens. La structuration d’une filière bovine francilienne de l’amont à l’aval prendra du temps mais elle est la condition indispensable pour développer une identité élevage Île-de-France auprès des consommateurs. La reconnaissance du concours de la foire de Coulommiers au niveau national contribuerait au développement de l’élevage d’Île-de-France ».

Après un repas convivial entre éleveurs, une vente de gré à gré était organisée avec des acheteurs. Malheureusement, les ventes n’ont pas été à la hauteur des espérances.

La présence d’un pôle agricole et notamment d’animaux à la Foire de Coulommiers est soutenue par le président du comité d’organisation, qui s’est dit convaincu que « la profession agricole et le monde de l’élevage doivent être présents ».

L. G.-D.

Résultats du concours animaux d’élevage et de boucherie par section :

Section femelles charolaises :
Grand prix d’excellence : n° 3, EARL J.-F. Portmann, Neaufles-Auvergny (Eure) ; prix d’excellence : n° 1, EARL de Plaisance, Christine Dumarest, Gault-Soigny (Marne) ; Grand prix d’honneur : n° 6, Gaec Marlette, Crugny (Marne) ; prix d’honneur : n° 5, EARL de Plaisance ; 1er prix : n° 4, Gaec Marlette ; 1er prix : n° 8, EARL Demichelis, Jean Demichelis, Héricy (Seine-et-Marne) ; 2e prix : n° 2, EARL du Grand-Broue, Joël Reser, Chatillon-sur-Broué (Marne) ; 2e prix : n° 7, EARL de l’Échelle, Henri et Adrien de Rieux, Marles-en-Brie.

Section femelles toutes races :
Grand prix d’excellence : n° 10, EARL J.-F. Portmann, Neaufles-Auvergny (Eure) ;
Prix d’excellence : n° 9, EARL de Plaisance, Christine Dumarest, Gault-Soigny (Marne).
Section vaches charolaises :

Grand prix d’excellence, prix d’excellence et grand prix d’honneur : n° 14, 15 et 17,  EARL Demichelis, Jean Demichelis, Héricy (Seine-et-Marne) ;
Prix d’honneur : n° 13, lycée agricole de Bougainville, Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne) ; 1er prix : n° 11, EARL de l’Échelle, Henri et Adrien de Rieux, Marles-en-Brie (Seine-et-Marne) ; 1er prix : n° 12, EARL Blondel, Régis Blondel, Amillis (Seine-et-Marne) ; 2e prix : n° 18 et 16, EARL du Logis, Bernard Aubry, Aulnoy (Seine-et-Marne).

Section vaches parthenaises :
Grand prix d’excellence : n° 19, Pascal Perrier, Ognes (Marne).
Section vaches blondes d’Aquitaine, 1re section :  
Grand prix d’excellence, prix d’excellence, grand prix d’honneur, prix d’honneur, 1ers prix : n° 26, 25, 23, 22, 21 et 24, EARL de la Recette, Philippe Dufour, Échouboulains (Seine-et-Marne), 2e prix : n° 20, EARL du Fresne, Laurent Van Honsebrouck, Thiberville  (Eure).

Section vaches blondes d’Aquitaine, 2e section :
Grand prix d’excellence, prix d’excellence, grand prix d’honneur et 1er prix : n° 28, 27, 29 et 30, EARL Cholin, Isabelle Veret, La Haute-Maison (Seine-et-Marne), Prix d’honneur : n° 31, Hubert Veret, Belleau (Aisne).

Section bœufs toutes races :
Grand prix d’excellence et prix d’excellence : n° 34 et 33, EARL J.-F. Portmann,  Neaufles-Auvergny (Eure), 1er prix : n° 32, Hubert Veret, Belleau (Aisne).

Les champions :     
Prix de championnat femelles inter-races : n° 10, EARL J.-F. Portmann, Neaufles-Auvergny (Eure), Prix de championnat vaches inter-races : n° 14, EARL Demichelis, Jean Demichelis, Héricy (Seine-et-Marne), prix de championnat bœufs inter-races : n° 34, EARL J.-F. Portmann.

Concours animaux d’élevage :
Vaches 1re section :
1er prix : n° 40 EARL  de Rouilly le Bas, Thierry de Rieux et Sophie Desert, Guérard (Seine-et-Marne), 2e prix : n° 36 : EARL du Grand Broué, Joël Réser, Châtillon-du-Broué (Marne), 3e prix :  n° 39, lycée agricole Bougainville, Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne), 4e prix : n° 38, EARL Demichelis, Jean Demichelis, Héricy (Seine-et-Marne).

Vaches 2e section :
1er prix : n° 41 EARL Blondel, Régis Blondel, Amillis (Seine-et-Marne), 2e prix : n° 35, EARL du Grand Broué, 3e prix : n° 42, EARL du Logis, Bernard Aubry, Aulnoy (Seine-et-Marne), 4e prix : n° 37, Gaec Marlette, Michaël et Nicolas Marlette, Crugny (Marne), 5e prix : n° 43, EARL du Logis.

Prix de championnat vache suitée : n° 41, EARL Blondel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Baisse attendue du résultat des exploitations en 2020
Le CERFrance alliance Centre a livré les chiffres de son panorama des exploitations euréliennes. Rencontre avec son directeur,…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
« Nos décideurs se fichent de nous  ! »
Betteravier à Villexanton (Loir-et-Cher) pour le compte de Tereos, Bertrand Menon accuse une perte de rendement de 50  % à cause…
Le Gaec Perron est équipé d’un robot de traite depuis 2013. Celui-ci sera renouvelé en 2021.
Julien Perron, éleveur-multiplicateur
Installé en Gaec à Sainte-Anne (Loir-et-Cher), Julien Perron produit du lait de vache et multiplie des semences certifiées de…
Benjamin Demailly, nouveau président du PNR du Vexin français
Benjamin Demailly, 26 ans, vient de prendre la présidence du Parc naturel régional (PNR) du Vexin français. Portrait.
Publicité