Aller au contenu principal

Conséquences des inondations : actions en cours

Suite aux inondations qui ont durement touché le département de Seine-et-Marne, la profession continue à mettre en œuvre différentes actions.

Guérard, jeudi 9 juin. Aux côtés du député-maire du secteur, Franck Riester, Valérie Pécresse est venue échanger et constater de visu les dégâts causés par les inondations sur l’exploitation de Sophie Désert.

Suite aux inondations qui ont durement touché la Seine-et-Marne fin mai et début juin, une première étape a été franchie avec la reconnaissance de plus de deux cents communes en état de catastrophe naturelle par l’État le 8 juin.

Pour autant, les actions spécifiques en direction du monde agricole se poursuivent.

Ainsi, le jeudi 9, la commission des calamités agricoles de Seine-et-Marne a effectué une visite sur le terrain de cinq exploitations maraîchères : dans la plaine de Bière chez Alain Féjan à Saint-Martin-en-Bière, chez Ludovic et Camille Allard (ferme Chaillotine) à Chailly-en-Bière et à l’EARL Béhuret à Chailly-en-Bière, puis à la cueillette de Voisenon chez Franck et Bénédicte Fournier et enfin sur l’EARL Chevet qui produit des plantes aromatiques et des fleurs comestibles à Presle-en-Brie.

Une nouvelle commission s’est réunie le mercredi 15 juin.

Dans le même temps, la présidente du conseil régional, Valérie Pécresse, s’est rendue à Guérard sur une exploitation de polyculture-élevage seine-et-marnaise très atteinte par les intempéries.

La jeune exploitante, Sophie Désert, lui a exprimé son désarroi face aux dégâts subis.

D’autre part, une demande de reconnaissance en calamités agricoles est en cours en élevage pour perte de fourrages ainsi que pour les secteurs des pépinières et de l’horticulture.

Enfin, à l’occasion d’une rencontre avec la FNSEA, l’APCA, la MSA, les JA, le Crédit agricole et Groupama le 14 juin, Stéphane Le Foll a annoncé que les agriculteurs victimes des inondations pourraient « bénéficier de l’intégralité de leurs aides » Pac, même en cas de non respect de la réglementation européenne, en matière de verdissement notamment.

Les producteurs qui n’auraient pas pu ressemer, situés sur les communes reconnues en état de catastrophe naturelle, pourront invoquer « la force majeure », précise un communiqué du ministère du même jour.

Suite à l’aide spontanée et bénévole apportée par les exploitants agricoles, des élus remercient vivement la profession agricole. 

Ainsi, le maire de Souppes-sur-Loing et président de l’Amicale des maires, Pierre Babut, a transmis le courrier suivant à la FDSEA 77 à destination des agriculteurs du sud Seine-et-Marne : « Dans ces moments particulièrement difficiles que nous connaissons, vous avez été d’une réactivité et d’une efficacité remarquables. Vous avez, avec clairvoyance, immédiatement anticipé les problèmes qui allaient surgir et ainsi mis en place des moyens dont nous ne disposions pas. Votre aide spontanée a permis de débarrasser Souppes de montagnes de déchets que, sans vous, nous n’aurions pu évacuer. Je ne manquerai pas de rappeler en toute occasion, comme j’ai déjà commencé à le faire, y compris aux plus hautes instances, votre générosité et votre attitude déterminante dans des événements qui nous dépassaient. Respect ! Mille mercis au nom de notre population. Très cordialement. »

Autre message de remerciement, posté cette fois-ci sur Facebook dès le 6 juin, celui de la députée-maire de Nemours, Valérie Lacroute : « Un immense merci à nos agriculteurs du sud 77 et de la FDSEA 77, malgré la crise qu’ils traversent, de leur soutien aux sinistrés nemouriens. Ils ont sillonné les quartiers de la ville (hors d’eau) pour prêter main forte à nos services techniques qui, dès 7h le dimanche 5 juin, étaient à pied d’œuvre. Bennes et tracteurs ont permis de vider les caves, les jardins, les maisons ... Ce travail va se poursuivre dans les prochains jours dans d’autres secteurs. »

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
« Faisons valoir la qualité de notre agriculture par une montée en gamme de nos productions »
Agriculteur à Bouville (Essonne), Frédéric Arnoult est président de l’Union de l’Essonne et administrateur de la FDSEA Île-de-…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité