Aller au contenu principal

Continuité pédagogique au menu de Franz-Stock

Au LEAP Franz-Stock de Mignières, la continuité pédagogique a été facilitée par l’équipement des élèves.

« Pour le moment, nous attendons de savoir pour une éventuelle reprise le 2 juin… En attendant nous assurons la continuité pédagogique qui a été facilitée car chaque élève est équipé d’une tablette, un choix opéré par l’établissement en 2016, explique la chargée de communication du LEAP Franz-Stock, Céline Chauvet. Ils ont également un deuxième outil avec Office 365, ce qui leur a permis d’avoir accès à Teams pour les cours en visioconférence. Ça n’a pas été simple pour autant car il a fallu former les professeurs et les élèves  ».

De fait, l’établissement n’a constaté que très peu de décrochage. «  C’est une bonne surprise, nous avions des craintes pour les 3e et 4e, qui constituent un public particulier. Ceux qui ont décroché, nous les avons harcelés pour qu’ils reprennent. Au final, nous n’en avons eu que 5  %. Il y a eu aussi des jeunes plus angoissés que les enseignants ont épaulés en visio. Mais globalement, ça s’est bien passé  », estime Céline Chauvet.

En ce moment, l’équipe se prépare à la reprise des cours, «  mais nous ne pourrons pas accueillir tous les élèves, seulement un tiers. Pour les autres, il y aura une continuité pédagogique. C’est un gros travail pour les enseignants sur la période, il leur a fallu retravailler les formes, il ne s’agit pas juste de balancer des exercices… C’est un travail intéressant pour moi qui suis en charge du numérique. Ça nous a obligés à être inventifs, à se lancer, à oser, en espérant que ça donne des impulsions pour la suite… En tout cas, ça a été l’occasion d’un bond en compétences pour les élèves et les professeurs  », témoigne-t-elle.

Pour les examens finaux, les CCF (Contrôles en cours de formation) sont remplacés par le contrôle continu, mais ce qui a été fait durant la période de confinement ne peut pas servir.

Pour les stages de fin d’année, les décisions ne sont pas prises quant à leur éventuelle annulation et les structures d’accueil ne pourront peut-être pas recevoir les élèves.

«  Il y a encore beaucoup d’interrogations sur la suite, pointe le directeur de l’établissement, Hervé Clichy. Nous passons beaucoup de temps à lire les notes, les consignes qui viennent de nos cinq organismes de tutelle et qui évoluent tous les jours…  ».

Le LEAP Franz-Stock de Mignières va organiser des portes ouvertes numériques le 30 mai de 9 heures à 16 heures, sur inscription (franz-stock.fr). Des échanges avec les enseignants en webinaire sont prévus. Ensuite, des rendez-vous individuels seront possibles pour les familles qui souhaitent visiter l’établissement.

Hervé Colin

Photo : Le 12 mai, à Mignières. Le directeur du LEAP Franz-Stock, Hervé Flichy, et sa responsable de la communication, Céline Chauvet, préparent la reprise.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Baisse attendue du résultat des exploitations en 2020
Le CERFrance alliance Centre a livré les chiffres de son panorama des exploitations euréliennes. Rencontre avec son directeur,…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
« Nos décideurs se fichent de nous  ! »
Betteravier à Villexanton (Loir-et-Cher) pour le compte de Tereos, Bertrand Menon accuse une perte de rendement de 50  % à cause…
Le Gaec Perron est équipé d’un robot de traite depuis 2013. Celui-ci sera renouvelé en 2021.
Julien Perron, éleveur-multiplicateur
Installé en Gaec à Sainte-Anne (Loir-et-Cher), Julien Perron produit du lait de vache et multiplie des semences certifiées de…
Benjamin Demailly, nouveau président du PNR du Vexin français
Benjamin Demailly, 26 ans, vient de prendre la présidence du Parc naturel régional (PNR) du Vexin français. Portrait.
Publicité