Aller au contenu principal

Cotignac et sa falaise de tuf

Le village de Cotignac se blottit au fond d’une falaise de tuf de quatre-vingts mètres de haut, qui en fait un site unique.

Situé au pied d’une impressionnante falaise de tuf haute de 80 m et longue de 400 m qui lui sert d’écrin, le village de Cotignac (Var) bénéficie d’une situation unique à 230 m d\'altitude.

À l’origine, une immense chute d’eau, appelée la Cassole, dévalait la falaise.

Elle a créé au fil du temps des anfractuosités et des cascades pétrifiées. Ainsi, la falaise est creusée de nombreuses grottes qui ont servi d’abris aux habitants qui y cachaient denrées et provisions en prévision d’une attaque.

Certaines d’entre elles s’enfoncent sur plus de 50 m. Deux tours de guet ont été bâties à flanc de falaise et dominent l’horizon.

Si les cavités sont interdites d’accès, un chemin longe les parois de tuf et conduit aux abords d’une grotte troglodyte qui compte deux étages et surplombe un jardin à la végétation méditerranéenne avec vue panoramique sur ce village provençal typique aux façades ocres.

Aujourd’hui, le cours de la rivière a été dévié à l’est du village afin d’éviter les inondations au cœur du vieux bourg.

Une rue très animée, le cours central Gambetta, ombragé de platanes et animé par sa fontaine, Provence oblige, traverse le bourg de Cotignac qui compte 2  200 habitants. Les ruelles donnent sur de nombreuses petites places et les maisons soignées aux couleurs ocre.

Le rocher a également servi de carrière jusqu’au XIXe siècle.

En chemin, on croise un ancien moulin à huile, les olives et la vigne étant les atouts économiques de la commune. AOC côtes-de-Provence et vins de pays du Var y sont produits par les vignerons cotignacéens.

L. Goudet-Dupuis

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité