Aller au contenu principal

Crise porcine : prise en charge des cotisations

Le formulaire pour la demande de prise en charge des cotisations et contributions sociales dans le cadre de la crise de la filière porcine est en ligne.

© Archives Horizons / illustration

Le dispositif de prise en charge des cotisations sociales concerne les exploitants et les employeurs de la filière porcine victimes de pertes significatives subies entre le 1er septembre 2021 et le 28 février 2022. Pour en bénéficier, les exploitants concernés doivent déposer un dossier de demande auprès de leur MSA au plus tard le 9 septembre prochain.

Mise en place par le gouvernement dans le cadre du plan de soutien à la filière porcine, cette prise en charge d’un montant global de 20 millions d’euros, est à demander via un formulaire, disponible sur le site de la MSA. Une notice explicative pour aider au remplissage de ce formulaire est également disponible.

Pour prétendre à cette prise en charge, plusieurs critères d’éligibilité sont à remplir, dont avoir une activité principale agricole d’élevage porcin ; avoir une exploitation agricole viable économiquement ; avoir subi des pertes d’exploitations entre le 1er septembre 2021 et le 28 février 2022 en raison des perturbations économiques constatées sur la même période ; attester que les montants des aides économiques d’urgence déjà perçus ne dépassent pas le montant des pertes subies ; attester de n’avoir pas dépassé le plafond encadrant les aides dites de minimis, fixé pour le secteur de la production agricole à 20 000 euros sur la période 2020-2022.

Ces prises en charges seront notifiées avant le 31 décembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité