Aller au contenu principal

Cristal Union veut lancer un message d’optimisme

La coopérative Cristal Union organise ses assemblées générales de sections sous la forme de visioconférences. Un point est fait avec la direction des sites de Pithiviers-Toury et de Corbeilles-en-Gâtinais (Loiret).

La campagne betteravière de Cristal Union va débuter au 30 septembre à Corbeilles-en-Gâtinais comme à Pithiviers-le-Vieil (Loiret), et malgré des tonnages attendus en baisse à cause de la jaunisse, elle devrait durer environ soixante-quinze jours.

L’occasion pour les présidents des deux sections de dresser le bilan de la campagne 2019/2020 et de revenir sur la crise inédite qui touche actuellement la filière betterave-sucre-bioénergies.

Malgré un contexte difficile, le groupe continu de déployer « un plan ambitieux » permettant d’allier optimisation des coûts et renforcement de l’outil industriel. Une stratégie porteuse de résultats puisque les sites de Cristal Union ont amélioré leurs performances en 2019 et se préparent pour l’allongement des campagnes.

« 2019 a été une année agricole compliquée mais avec un excellent fonctionnement de l’usine et une première production de 3  000 tonnes de sucre bio de betteraves à Corbeilles. Pour 2020, notre sucrerie traitera 35  % de surfaces de betteraves en plus », explique Hervé Fouassier, président du conseil de section de Corbeilles-en-Gâtinais.

Son confrère Olivier Duguet, président de section de Pithiviers-Toury, confirme le bon élan de 2019   :« La sucrerie de Pithiviers se voit renforcée sur un bassin betteravier pérennisé au sud de Paris. La compétitivité de notre outil industriel est consolidée ».

C’était sans compter sur cette récolte 2020 handicapée par des levées difficiles, par une sécheresse estivale forte, mais surtout dévastée par l’épidémie de jaunisse qui devrait amputer les rendements de 30 à 50  %, avec une perte pour le planteur pouvant aller jusqu’à 1  200 euros de l’hectare.

« Cette épidémie est un réel désastre économique pour nos exploitations avec un impact fort sur notre filière régionale », précise Hervé Fouassier, avant de rappeler le travail mené en collaboration avec l’ensemble de la filière, et plus particulièrement de la CGB (Confédération générale des planteurs de betteraves) Centre-Val de Loire et son président Alexandre Pelé, pour alerter sur cette crise sanitaire et ses conséquences sur la filière.

Une mobilisation qui a porté ses fruits puisque le ministre Julien Denormandie a proposé un plan de soutien gouvernemental, approuvé par le Président de la République. Celui-ci comporte notamment une modification législative pour permettre une dérogation d’utilisation des néonicotinoïdes dès les semis 2021.

« On n’a jamais connu un tel désarroi chez les planteurs et je m’associe à cette détresse », annonce Olivier Duguet, avant de confirmer que « face aux pertes de rendement dues à la jaunisse, la perspective d’une dérogation temporaire et strictement encadré, telle que présentée dans le projet de loi sur les produits phytopharmaceutiques, est vitale pour nos exploitations agricoles et nos usines ».

Optimiste, la coopérative prévoit des résultats solides pour l’exercice 2020/2021, et annonce d’ores et déjà une meilleure rémunération aux planteurs.

Selon Hervé Fouassier  : « Cette épidémie de jaunisse est un coup dur pour notre zone, mais la restructuration industrielle menée l’an passé a renforcé notre sucrerie de Corbeilles et notre Groupe qui occupe une position centrale au sud de Paris. Grâce à ces choix pertinents, on est capable de proposer une amélioration du prix dès cette année, avec une valorisation globale proche de 25 euros. C’est un premier signe positif pour les années futures ».

Olivier Duguet complète  : « Malgré les difficultés, notre filière betteraves-sucre-bioénergies demeure un fleuron français et notre sucrerie de Pithiviers dispose d’atouts de poids pour faire face à l’avenir. Je continue de croire dans la betterave et dans la coopérative Cristal Union. Nous devons maintenant prendre du recul sur ces trois années difficiles pour nous projeter sur la prochaine campagne avec, je le sais, des interrogations très fortes. Ces interrogations sont légitimes et partagées par tous les membres du comité de direction ».

Les deux hommes le savent et l’attestent  : « Oui la campagne va être compliquée pour tout le monde. Nous allons faire notre maximum pour être proches de nos coopérateurs, à leur écoute pour essayer de leur faciliter le plus possible le travail ».

Les deux sucreries ont fait l’objet d’investissements importants qui ont permis l’augmentation des surfaces d’approvisionnement et une optimisation logistique sur les deux sections.

À la veille d’une nouvelle campagne, c’est donc un dispositif industriel « optimisé, robuste et résilient » qui est en place au sud de Paris. Cristal Union entend poursuivre dans cette voie en consolidant sa place sur le marché national et européen, et se positionner en leader de la décarbonation.

Les deux hommes envoient un message d’optimisme pour 2021 : « En stabilisant collectivement nos surfaces, nous récolterons le fruit des travaux et efforts consentis depuis plusieurs années tant au niveau agricole qu’industriel, nous sommes confiants sur la valorisation future de nos betteraves ».

Doriane Mantez

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Publicité