Aller au contenu principal

Danone propose d'intégrer les coûts de production dans les contrats de prix aux éleveurs

Des contrats dont le prix est indexé au coût de production, les éleveurs l’ont rêvé, Danone l’a fait ou presque !

«On vient d'entamer des discussions avec les organisations de producteurs pour leur présenter des propositions concrètes: faire évoluer notre formule de prix» en intégrant progressivement à partir d'octobre les coûts de production des éleveurs, a expliqué à l’AFP le directeur général France de la division des produits frais, Olivier Delaméa. Aujourd’hui, le calcul du prix du lait est basé sur des facteurs historiques et des indicateurs de marché sur le beurre et la poudre de lait. Par contre, en échange, les éleveurs devront réduire leur production. «On discute aussi avec eux d'un ajustement de nos besoins pour avoir le lait dont on a besoin dans nos usines», a indiqué Olivier Delaméa. Selon lui, «on est sur un marché de l'ultra frais qui est baissier en volume», aussi faut-il ajuster les besoins en lait «en fonction de ce que l'on est capable de valoriser, de produire et de vendre». Le marché des produits laitiers frais est en recul de 2% tous les ans depuis quatre ans. Pour le vice-président de la FNSEA, Luc Smessaert, «Danone n'est pas prêt à mettre 350 euros la tonne demain ou d'ici la fin de l'année, mais je pense que c'est plutôt une bonne chose de faire un mix et de commencer à regarder comment gérer la volatilité».

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Publicité