Aller au contenu principal

Dany Continsouzas, une vie d’art animalier

Sculpteur animalier de renom, Dany Continsouzas crée l’étincelle qui donne vie à ses œuvres de bronze.

L’artiste Dany Continsouzas excelle dans l’art de la sculpture animalière depuis une quarantaine d’années. Comme d’autres naissent chanteur ou comédien, il est né sculpteur.

« Reproduire la nature est ma raison de vivre, mon art de vivre, confie-t-il. La nature, les animaux, la chasse et la pêche sont mes principales sources d’inspiration ».

Installé aux portes de la Sologne, dans la commune de Sandillon (Loiret), le sculpteur, au travers de son art, donne vie à un animal, à des instants de nature.

Un vol de canards, une traversée de sangliers ou de chevreuils, le brame d’un cerf… Ses compositions sont saisissantes et donnent l’impression d’avoir été sculptées directement sur le vif.

Dès son plus jeune âge, Dany Continsouzas n’avait qu’une hâte, pouvoir profiter des vacances d’été pour rejoindre la ferme de ses grands-parents.

Au fil des années, la nature, les animaux de la ferme et sauvages deviennent ses plus grands amis. Il apprend à observer, traquer, poursuivre, attraper pour contempler de plus près l’animal, le manipuler pour sentir ses formes, son plumage…

Cet autodidacte débutera sa carrière en tant que taxidermiste en parallèle de son métier dans l’administration, puis se laissera guider par sa passion première qu’est le dessin.

Il s’adonne à la peinture animalière pendant une dizaine d’années, pour enfin se tourner définitivement vers la sculpture sur bronze.

« J’aime donner naissance à une œuvre. Les deux étapes que j’affectionne tout particulièrement sont la création et la finition, le moment où l’on fait naître l’œuvre ».

Sa parfaite connaissance de l’anatomie lui permet d’aller plus loin, d’exprimer avec exactitude la conformation physique et les allures de l’animal.

Son contact permanent avec la nature et la faune sauvage nourrissent son inspiration qui mûrit lentement, parfois pendant des mois, jusqu’à ce que ses mains glissent sur la terre pour laisser apparaître une forme, un bout d’idée qui se concrétisera par une œuvre unique.

« Je souhaite réveiller par un simple retour aux sources l’émotion primaire, au sens noble, qui sommeille en chacun de nous. Cueillir des champignons sur une allée forestière, savourer un fruit sauvage, pourchasser la truite le long des rivières encombrées, écouter le vent, surprendre le brocard, travailler la matière de mes mains, constituent autant d’héritages légués par des générations d’ancêtres. »

Chacune de ses sculptures est réalisée selon la méthode ancestrale de la fonte à la cire perdue. À l’exception de la coulée, Dany Continsouzas réalise lui-même les étapes conduisant à la touche finale de ses bronzes.

La création du modèle, le travail de l’épreuve en cire, l’ébarbe, la ciselure, le polissage, ainsi que la patine sont entièrement réalisés par ses soins.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Baisse attendue du résultat des exploitations en 2020
Le CERFrance alliance Centre a livré les chiffres de son panorama des exploitations euréliennes. Rencontre avec son directeur,…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
« Nos décideurs se fichent de nous  ! »
Betteravier à Villexanton (Loir-et-Cher) pour le compte de Tereos, Bertrand Menon accuse une perte de rendement de 50  % à cause…
Alexandra Laurent-Claus présente sa gamme de produits cosmétiques au lait d'ânesse, présentée dans sa ferme.
Alexandra Laurent-Claus et ses savons au lait d'ânesse
Alexandra Laurent-Claus est une jeune éleveuse qui fabrique des produits cosmétiques à base de lait d'ânesse. Dynamique et…
L’assemblée générale de la FAV 41 s’est déroulée le 23 octobre à Monthou-sur-Bièvre dans le respect des règles sanitaires : port du masque, distanciation physique et absence de moment convivial à la fin des travaux.
«  Maintenir une viticulture dynamique  »
La Fédération des associations viticoles de Loir-et-Cher (FAV 41) a tenu son assemblée générale le 23 octobre à Monthou-sur-…
Publicité