Aller au contenu principal

De forts besoins de main d’œuvre en agriculture

Le 26 avril, à Blois, Pôle emploi a présenté les résultats de l’enquête sur les besoins en main d’œuvre dans la région Centre Val-de-Loire et en Loir-et-Cher.

« Du travail, il y en a, mais il faut accepter dans un premier temps que ce soit des contrats à durée déterminée ou de l’intérim », relève Julien Pascual, directeur du service départemental en charge du marché du travail, lors d’une conférence de presse qui se tenait le 26 avril à Blois sur les résultats de la quinzième édition de l’enquête autour des besoins en main d’œuvre dans la région.

Cette enquête est l’un des éléments majeurs qui nourrit la stratégie de Pôle emploi.

D’après les 16 750 questionnaires exploités (dont 2 358 en Loir-et-Cher), il existe près de 54 000 projets de recrutement pour 2016 en Centre Val-de-Loire, un chiffre en hausse de 1,4 % par rapport à 2015.

En Loir-et-Cher, ce chiffre s’élève à plus de sept mille.

Sachant que les métiers liés à l’agriculture (avec plus de huit mille projets déclarés en région) et ceux liés aux services (plus de 33 000 projets) figurent parmi les postes les plus recherchés par les employeurs de la région, il est assez logique que le nombre d’offres saisonnières soit important : en région, 38,3 % des projets ont un caractère saisonnier et en Loir-et-Cher, 45 % — soit sept points de plus que la moyenne régionale.

En effet, l’agriculture propose 85 % de projets saisonniers, l’hébergement et la restauration : 47,3 %, et les autres activités de services, 42 %.

Dans le département, ces intentions d’embauche sont jugées difficiles à 37,5 %, alors qu’elles le sont à 36,8 % dans la région.

« Cette image est celle que les entreprises ont aujourd’hui. Il y a des éléments qu’on ne connaît pas encore donc le nombre d’embauches pourrait être plus important que prévu », précise le directeur.

En Loir-et-Cher, les cinq métiers les plus recherchés par les employeurs sont : viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs (99 % de recrutements saisonniers) ; ouvriers agricoles (70 %) ; maraîchers, horticulteurs salariés (100 %) ; aides à domicile ; professionnels de l’animation socioculturelle.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité