Aller au contenu principal

De l’amidon de maïs pour imprimer des pièces en 3D

Lors des rencontres économiques Dev’up Centre-Val de Loire qui se sont tenues le 12 novembre au centre de conférence d’Orléans, le Loiret agricole et rural a rencontré la société 3DDD.

3DDD pour Design, Dimension, Développement, est un bureau d’études en design basé à Déols dans l’Indre. Il accompagne la recherche et le développement externalisé de petites et moyennes entreprises cherchant à intégrer le design, facteur de différenciation, d’innovation et de valeur ajoutée.  Du design à la conception, tout passe par la 3D.
« Nous avons déjà réalisé des accessoires pour le monde agricole. Nous avions imprimé des vaches et chèvres miniatures pour un commercial. Il en avait besoin pour une maquette de présentation » précise Fred Bony, designer. « Le design touche tous les domaines, de la brosse à dents à la voiture en passant pour les meubles !» insiste-t-il. Avec l’impression 3D, il est possible de tout faire.

Trois étapes essentielles
✓ La création. Avant de commencer à modéliser un projet, il faut reprendre sa feuille et son crayon. Il faut mettre toutes les idées du client en forme et analyser sa faisabilité. Il convient ensuite d’établir un cahier des charges bien précis.
✓ Digitalisation. Cette fois, le designer utilise son écran avec le logiciel industriel Solidworks. Il modélise le projet en 3D et peut le visualiser.
✓ Impression. Une fois le modèle confectionné virtuellement, il ne reste plus qu’à sortir un prototype grâce à l’imprimante 3D.
Le prototype est ensuite présenté au client qui valide ou non la conception. À ce moment là, l’impression pourra se faire en série. Parfois, la société 3DDD travaille sur des modèles uniques.
Le plus intéressant avec l’impression 3D, c’est qu’il est possible d’utiliser n’importe quelle matière. 3DDD était en train d’imprimer des petits coqs aux couleurs du drapeau français. La matière utilisée ? Du PLA. Le PLA (Polylactic acid) est un plastique biodégradable d’origine végétale. C’est en fait un plastique à base d’amidon de maïs. C’est la principale matière première d’origine naturelle utilisée en impression 3D.
Dernièrement, le bureau d’études en design a travaillé avec Majorette Gamme Créatix pour leur confectionner un aéroport en jouet tout en plastique.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité