Aller au contenu principal

De l’humain au centre de la réunion d’information du Crédit Agricole

La traditionnelle réunion d’information du Crédit Agricole Val-de-France s’est déroulée le 3 avril dans la salle Ravenne de Chartrexpo.

Le 3 avril, à Chartres. Le binôme à la tête du Crédit Agricole Val-de-France, Laurence Lebrun-Renoult (au c.) et Dominique Lefèbvre (à g.), a livré des nouvelles de la banque régionale.

« La relation humaine est au cœur de notre stratégie », a déclaré la directrice générale du Crédit Agricole Val-de-France, Laurence Lebrun-Renoult, lors de la réunion annuelle d’information organisée par la banque régionale le 3 avril à Chartres, dans une salle Ravenne de Chartrexpo pleine à craquer.

Aux côtés de son président Dominique Lefèbvre, c’est d’ailleurs l’aspect humain de l’établissement qu’elle a mis en exergue. Peut-être en lien avec la conférence qu’Idriss Aberkane a tenue en seconde partie de la réunion. Toujours est-il que la directrice générale a souligné que la banque avait embauché plus de cent dix collaborateurs en 2017, « gage de pérénité et d’un avenir durable sur le territoire ».

Pour sa part, Dominique Lefèbvre a fait part d’une enquête interne demandant aux collaborateurs de qualifier ce que serait pour eux un établissement qui aurait beaucoup de qualités. Les mots choisis ont été : proche, simple, loyal, accélérateur et conquérant. « Nous aimerions avoir ces qualifications de la part de nos clients. Et être reconnus sur le territoire pour l’ensemble de ces cinq mots, ce serait une incroyable réussite, en tous cas c’est une ambition collective », a-t-il pointé.

Laurence Lebrun-Renoult a ensuite annoncé la création de deux offres à destination des jeunes, l’une pour aider ceux qui voyagent  — « d’abord en les aidant à préparer ce voyage, sous un angle bancaire, puis en réduisant leurs frais » —, l’autre, Job plus, pour les aider à trouver de l’emploi sur le territoire.

Enfin, Dominique Lefèbvre a annoncé la création d’une fondation Crédit Agricole Val-de-France : « L’idée c’est l’insertion économique et la solidarité. À mon sens, c’est difficile de faire vivre une société sans solidarité, surtout quand on voit que beaucoup de mouvements de démutualisation sont à l’œuvre... ».

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité