Aller au contenu principal

Édito
« De qui se moque la grande distribution ? »

À quelques jours de la fin des négociations commerciales entre les industriels et les grandes et moyennes surfaces, Arnaud Lespagnol, vice-président de la FNSEA CVL, déplore l'attitude irresponsable de la grande distribution au regard de la loi Egalim.

« La loi Egalim devait protéger les agriculteurs, otages de la violente guerre des prix opposant l’aval de leur filière à la grande distribution. Elle devait consacrer leurs efforts en les rémunérant à des prix justes et en donnant des indicateurs de fixation des prix, suivant les réels coûts de production fluctuant d’une année à l’autre (conditions climatiques, cours des matières premières…).

Or, aujourd’hui Grandes et moyennes surfaces (GMS) renvoient aveuglément au plus bas l’achat des productions agricoles françaises en proposant dans les rayons toujours plus de produits étrangers.

Pourtant, notre agriculture est la plus vertueuse du monde. Elle est convoitée par les ménages. Le confinement a rappelé à quel point l’agriculteur français est le maillon primordial de la chaîne et de la souveraineté alimentaire du pays. L’affaiblir serait un acte de forfaiture.

Alors que les GMS réalisent de confortables bénéfices et ont vu leur chiffre d’affaires augmenter de plus de 6 % en 2020, les agriculteurs se serrent la ceinture et cela est inacceptable.

''Nous demandons expressément l’application de la Loi Egalim''

Nous interpellons la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi pour renforcer les contrôles et vérifier le respect de l’encadrement des promotions, de l’étiquetage affiché, l’origine réelle et le cadre du seuil de revente à perte. Chaque manquement participe à l’affaiblissement de la puissance agricole française.

C’est maintenant qu’il faut agir.

La FNSEA Centre-Val de Loire se tient prête à animer la mobilisation du terrain pour faire valoir les droits des agriculteurs et que la reconnaissance d'un prix juste par les consommateurs au bénéfice direct des producteurs soit comprise et confortée. »

Les plus lus

Une boutique flambant neuve pour l'EARL Blanchet
L'EARL Blanchet, l'élevage bovin charolais de Coltainville (Eure-et-Loir), s'est dotée d'une toute nouvelle boutique et élargit…
Le cressiculteur essonnien Mikaël Morizot chez Top chef le 5 mai
Le cressiculteur Mikaël Morizot a participé à l'émission Top chef. L'émission sera diffusée mercredi 5 mai à 23 h 15 sur M6. L'…
« Un véritable coup du sort pour les betteraves »
Depuis mardi 6 avril, le téléphone du président de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) en Centre-Val de…
La saison des asperges démarre chez Denis Billault
La récolte des asperges a démarré en Loir-et-Cher. L'occasion de rencontrer Denis Billault, producteur d'asperges vertes et…
Épisode de gel : des dégâts considérables sur les cultures franciliennes
L'Île-de-France a été touchée par deux épisodes de gel intense les 6 et 7 avril, occasionnant des dégâts considérables sur les…
JA 77 : un groupe communication qui fourmille d'idées
Depuis un an, un groupe communication s’est constitué au sein de JA 77. Très actif sur les réseaux sociaux, ce groupe souhaite…
Publicité