Aller au contenu principal

Déchaumage  : Duro envoie du lourd avec l’Orion

Duro-France lance un nouveau déchaumeur à disques indépendants, l’Orion, que l’entreprise a conçu pour mordre en sols durs et rester stable à grande vitesse.

Sept tonnes pour six mètres. Ce sont les mensurations de l’Orion, le nouveau déchaumeur à disques indépendants conçu par Duro-France.

L’objectif avoué par le constructeur de Viabon (Eure-et-Loir) a été de corriger le défaut principal de ce type d’outils  : leur inaptitude à « mordre » en sol dur. Un défaut qui se traduit par une profondeur mal maîtrisée, des déjaugeages et au final un profil de sol en tôle ondulée…

Ce faisant, Duro a réussi à élaborer un outil stable, même à grande vitesse. Ce sont sa poutre principale massive (250 x 250 mm), son chassis en acier HLE (150 x 100 mm) et ses disques crénelés de 620 mm pour 6 mm d’épaisseur, soit plus que sur la plupart des outils similaires du marché, qui permettent au constructeur eurélien d’arriver à ce résultat. Pour faire bonne mesure, une herse-peigne intercalée entre les disques intensifie l’émottage et garantit un mélange homogène de la terre et des débris végétaux.

En outre, l’Orion est proposé avec un double rouleau à profil en U.

Résolument haut de gamme, l’Orion bénéficie de série d’un terrage hydraulique, d’un blocage hydraulique en position repliée, d’un freinage pneumatique et d’un dispositif de repliage unique qui fonctionne par abaissement du centre de gravité. De plus, les paliers sont sans entretien, gage d’une longue durée de vie de l’outil.

« Par son agressivité en conditions sèches, sa stabilité et sa qualité de fabrication, l’Orion s’apparente à une création ’’cousue-main’’ dans le paysage du travail du sol made in France. Il s’adresse ainsi aux plus pointus en matière de déchaumages superficiels, de semis et destruction de couverts, le tout à fort débit de chantier », estime Damien Marquilly, le nouveau directeur commercial de Duro-France. L’Orion devrait être décliné en d’autres largeurs, en porté et en semi-porté.

Hervé Colin

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Les agriculteurs ont du cœur et le font savoir
Vendredi 18 décembre, chez Nathalie et Pierre Bot, maraîchers à Saclay (Essonne), de nombreux produits frais d'agriculteurs…
Publicité