Aller au contenu principal

Faune
Déclarez tous les dégâts de gibier

La FNSEA 28 appelle tous les agriculteurs à déclarer les dégâts occasionnés par la faune sauvage, même s'ils ne sont pas indemnisables.

Même dans les cas où cela ne donne pas lieu à une indemnisation, la déclaration de tous les dégâts occasionnés par les animaux sauvages participe au classement préfectoral des Espèces susceptibles de causer des dommages (Esod). Chaque année la liste des Esod est révisée. Ce classement permet d’élargir les possibilités d’intervention pour réduire les dégâts sur les exploitations agricoles. Or, le classement par arrêté ministériel des Esod n’est possible que si l’on justifie des dégâts : volailles emportées par des renards, fouines et martres, semis déterrés, maraîchage et fruits attaqués par les corbeaux, pigeons et pies…

Et, c’est là où le bât blesse : un très petit nombre d’agriculteurs déclare ces dégâts. De plus, faute de remontées d’informations suffisantes de la part du terrain vis-à-vis des dégâts causés aux productions, la liste des Esod pourrait singulièrement se réduire. Il faut donc des éléments probants qui permettent de justifier le classement. Seuls les relevés de nuisance et de prolifération le permettent. Les agriculteurs ont généralement le réflexe de déclarer les gros dégâts, les petits préjudices semblent le plus souvent laissés de côté. Pourtant, si on cumulait toutes les déclarations potentielles, on atteindrait certainement des dimensions insoupçonnées.

Il ne faut pas baisser la garde, les agriculteurs continuent le travail dans les champs. La mobilisation pour obtenir la régulation de ces espèces doit continuer.

Tir du sanglier

Depuis 1er juin, il est possible d'effectuer des tirs de sanglier sur autorisation préfectorale. Désormais, les demandes d’autorisation de tir du sanglier sont à faire en ligne — il n'existe plus de formulaire papier — sur le site de la préfecture d’Eure-et-Loir.

Comment déclarer

Les déclarations de dégâts sont à faire en ligne directement sur le formulaire mis à disposition sur le site de la Fédération départementale des chasseurs d'Eure-et-Loir en sélectionnant la rubrique Réglementation > Espèces prédatrices et déprédatrices > Déclaration de dégâts (lien direct en cliquant ici) ou à renvoyer à la FNSEA 28 par mail à solene.gourdet@agricvl.fr.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité