Aller au contenu principal

Découvrir le métier d’aviculteur avec la Cafo

La Coopérative agricole des fermiers de l’Orléanais a organisé une journée portes ouvertes, le 7 février, sur le site d’un éleveur adhérent situé à Pré-Saint-Martin (Eure-et-Loir).

Spécialisée dans la production de volailles sous signes officiels de qualité (Label rouge et bio), la Coopérative agricole des fermiers de l’orléanais (Cafo) recherche toujours activement de nouveaux éleveurs et de nouveaux bâtiments. C’est dans ce contexte qu’une journée portes ouvertes a été organisée le 7 février, à l’EARL Leroy-Maxence, à Pré-Saint-Martin (Eure-et-Loir).

« Les demandes de nos clients abattoirs sont croissantes, et nous pensons dès à présent au renouvellement des générations d’éleveurs », explique le directeur général, Jean-Pierre Cattin.

Tout au long de cette journée, Jean-Yves Limier, animateur qualité Cafo, est intervenu pour détailler les objectifs de la Coop à moyen et long terme. « On est aujourd’hui une centaine d’éleveurs de volailles dans la région et il y a encore de la place. Le but de cette journée est donc de présenter aux non-producteurs ce qu’est l’élevage, la filière, leur faire visiter un bâtiment récent, parler d’investissement, pour donner envie de nous rejoindre. »

De son côté, l’aviculteur hôte a fait visiter son site qui est composé de quatre bâtiments (ce qui représente 17 600 volailles par bande), dont deux tout neufs qui ont bénéficié du soutien de l’Europe, de la Région et de l’État (via les aides PCAE), et des aides de la filière Label rouge.

La Cafo a d’ores et déjà prévu une autre journée dans la région : le 28 mars à la SCEA Mualtière, à Droué (Loir-et-Cher).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Baisse attendue du résultat des exploitations en 2020
Le CERFrance alliance Centre a livré les chiffres de son panorama des exploitations euréliennes. Rencontre avec son directeur,…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
« Nos décideurs se fichent de nous  ! »
Betteravier à Villexanton (Loir-et-Cher) pour le compte de Tereos, Bertrand Menon accuse une perte de rendement de 50  % à cause…
Le Gaec Perron est équipé d’un robot de traite depuis 2013. Celui-ci sera renouvelé en 2021.
Julien Perron, éleveur-multiplicateur
Installé en Gaec à Sainte-Anne (Loir-et-Cher), Julien Perron produit du lait de vache et multiplie des semences certifiées de…
Benjamin Demailly, nouveau président du PNR du Vexin français
Benjamin Demailly, 26 ans, vient de prendre la présidence du Parc naturel régional (PNR) du Vexin français. Portrait.
Publicité