Aller au contenu principal

Social
Demandez la prise en charge des cotisations et contributions sociales

Le formulaire pour la demande de prise en charge des cotisations et contributions sociales est en ligne.

© MSA IDF

Dans le cadre du Plan de résilience, le formulaire pour la prise en charge des cotisations et contributions sociales est en ligne. Ce dispositif a vocation à soulager la trésorerie des entreprises des secteurs agricoles les plus touchés par les perturbations économiques engendrées par la guerre en Ukraine. Pour en bénéficier, les exploitants et employeurs agricoles concernés doivent déposer un dossier de demande auprès de leur MSA au plus tard le 1er octobre 2022. Toute demande transmise après cette date sera refusée.

Mis en place par le gouvernement dans le cadre du Plan de résilience, cette aide d’un montant de 150 millions d’euros, approuvée par la Commission européenne, est à demander via un formulaire disponible sur le site de la MSA Île-de-France. Une notice explicative pour aider au remplissage de ce formulaire est également disponible en ligne.

Pour prétendre à cette prise en charge, plusieurs critères d’éligibilité sont à remplir, dont :

  • être employeur ou non-salarié agricole, affilié à la MSA et dont l’activité relève des secteurs économiques : de la production agricole primaire, de l’exploitation forestière, de la prestation de travaux agricoles ou forestiers, de l’aquaculture, de la pêche professionnelle à pied ou en eau douce ;
  • avoir une exploitation ou entreprise agricole viable ;
  • avoir des difficultés de trésorerie impliquant des difficultés à régler les cotisations sociales ;
  • justifier d’un surcoût total moyen d’au moins 50 % sur certains postes de dépenses et sur une période de référence comprise entre le 1er mars et le 30 septembre 2022, du fait des conséquences de l’agression militaire contre l’Ukraine.

 

Les décisions d’attribution seront prises au plus tard le 31 décembre 2022, après quoi les montants de prise en charge seront communiqués aux employeurs et exploitants ayant déposé un dossier.

+ d'infos :

Retrouvez toutes les informations relatives à cette prise en charge, aux critères d’éligibilité et aux modalités de report et versement sur https://iledefrance.msa.fr/lfp/crise-ukraine-mesures-soutien
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
Vendredi 8 juillet, à Garancières-en-Beauce. Dans le cadre de l'entraide, Pascal Laya bat la parcelle de colza d'un ami.
L'Eure-et-Loir vit au rythme de la moisson
Depuis le début du mois, la pluie a cédé la place au grand bleu, la moisson bat son plein en Eure-et-Loir. Quelques tours de…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
Publicité