Aller au contenu principal

Des barres d’effarouchement à la disposition des exploitants

L’association Hommes et Territoires, en partenariat avec Agrifaune, met des barres d’effarouchement à la disposition des agriculteurs de la région pour préserver la faune sauvage.

Pour éviter que les animaux qui trouvent refuge au sein des parcelles agricoles souffrent du travail des agriculteurs, il existe un dispositif simple qui s’installe à l’avant du tracteur et qui les fait fuir avant le passage de l’outil  : la barre d’effarouchement.

En partenariat avec Agrifaune Centre-Val de Loire et des financements de la Dreal, l’association Hommes et Territoires a fait l’acquisition d’une dizaine de ces barres d’effarouchement. Elles sont mises gratuitement à la disposition des agriculteurs qui le souhaitent.

Il existe deux types de barres. Celles à griffes sont plus spécialement destinées aux travaux sur prairies, l’association dispose de cinq barres de ce type, de marque Jourdant, fabriquées en Indre-et-Loire.

Et celles à chaîne, plus adaptées aux surfaces en MAEC (Mesures agro-environnementales et climatiques) avec de la luzerne ou des couverts. Ces dernières ont été produite par la société loirétaine Isodol, sur la base du modèle conçu par le vice-président de l’association, Jacques Mercier. Hommes et Territoires dispose de quatre barres de ce type.

Ces barres ont été mises à la disposition des fédérations des Chasseurs d’Eure-et-Loir et d’Indre-et-Loire, de l’ONCFS, des exploitations des lycées agricoles de Chartres-La Saussaye, Tours-Fondette (Indre-et-Loire) et Vendôme (Loir-et-Cher) ainsi que sur les Zones de protection spéciale (ZPS) de Beauce et de la Vallée de la Conie.

Hervé Colin

Plus d’infos
www.hommes-et-territoires.asso.fr/nos-actions/recherche-et-developpement/machinisme

Contacts
Pour les exploitants en ZPS, contacter Aymeric Courbois, chargé de mission « Actions territoriales », par mail  : a.courbois@hommes-et-territoires.asso.fr ou au 02.37.24.46.06. Pour les autres  : Jérôme Lesage par mail  : j.lesage@hommes-et-territoires.asso.fr ou au 02.38.71.90.03.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
Vendredi 28 octobre, à la préfecture de Melun. Anne-Gaëlle Blanc, de l'OFB, Bruno Mollot, de la FDC 77, et Brice De Bisshop, éleveur et représentant de la FDSEA, sont intervenus dans le cadre des nouvelles restrictions concernant la grippe aviaire.
Grippe aviaire en Seine-et-Marne : restrictions sur la chasse
Alors que le niveau de risque de grippe aviaire devrait prochainement passer à « élevé » sur tout le territoire, une nouvelle…
De g. à d.	: Patrick Langlois, Jean-Marie Fortin, Pierre Coisnon et Sébastien Méry. Tous ont pris la parole pour évoquer le choc énergétique et son impact sur les filières agricoles et alimentaires.
Choc énergétique : les acteurs des filières alimentaires témoignent
Face à la colossale hausse du prix de l’électricité et du gaz, la FNSEA du Loiret a réuni les acteurs des filières alimentaires…
Lundi 24 octobre, à Chartres. Pour la plateforme Sur le champ	! co-­présidée par Éric Thirouin et Éric Brault, l'enjeu est de gagner le marché de la ­restauration collective.
Sur le champ ! en manque de restauration collective
La SCIC* qui gère la plateforme Sur le champ ! a organisé, le 24 octobre à Chartres, son assemblée générale annuelle, suivie d'…
Publicité